« À 2M d’euros, ça ne me paraîtrait pas aberrant de lever l’option d’achat »

crédit photo : Anthony Bibard - Icon Sport
crédit photo : Anthony Bibard - Icon Sport

Prêté par le Stade Malherbe à Montpellier dans les toutes dernières minutes du mercato estival, Nicholas Gioacchini tente de faire son trou en Ligue 1. On a demandé à Florian, supporter du MHSC et membre du site AllezPaillade.com, de nous dresser un bilan de ses premiers mois de compétition. Pour rappel, le club héraultais dispose d’une option d’achat de deux millions d’euros.

Il est principalement utilisé sur un côté

« Gioacchini compte 15 apparitions pour deux titularisations en championnat. Il est utilisé sur un côté, très rarement dans l’axe. Avec ce qu’il a montré cette année, je le vois plus comme un ailier car il ne pèse pas assez sur les défenses. Il est plutôt intéressant dans un rôle de feu-follet en fin de match face à des défenseurs plus fatigués. Il se donne à fond quand il rentre, met de l’intensité, harcèle, gagne des duels. C’était un pari après les nombreux départs en attaque et on a déjà vu bien pire pour un pari. On ne peut pas demander à Gioacchini qui arrive de Ligue 2 d’être au niveau d’un Delort ou d’un Laborde. Il a encore besoin de prendre ses marques en Ligue 1. »

Un potentiel, mais…

« On sent qu’il a quelque chose. Contre Brest, il récupère le ballon dans ses 25 mètres, fait une chevauchée et décale Germain pour le 4e but. Il a fait une autre passe décisive contre Troyes, sur un centre pour Savanier. À chaque fois qu’il rentre, il se procure des occasions. Il y a un potentiel, mais on voit que c’est difficile techniquement dans le jeu au sol et dans les combinaisons. Tactiquement, il a certaines carences au poste d’ailier. On sentait qu’il était parfois un peu perdu quand il fallait se replacer. C’est un joueur qui a gagné du temps de jeu au fil de la saison. Au début, il faisait des petites apparitions d’une dizaine de minutes. Aujourd’hui, il joue régulièrement 30 minutes par match. Ses deux titularisations n’ont en revanche pas été des réussites, contre deux grosses écuries de Ligue 1 : Rennes et Lyon. Après le match contre Rennes, il a lui même reconnu qu’il n’avait pas été au niveau. »

Montpellier peut-il lever l’option d’achat ?

« Si on prend le match de Coupe de France où il a été titulaire contre une National 2, il a été percutant et s’est procuré des occasions. Mais même contre cette équipe là, il a tendance à se précipiter et à avoir des difficultés dans le dernier geste. Il apprend. Il faut voir ce qu’il va montrer sur la deuxième partie de saison. S’il marquait son premier but, ça pourrait peut-être le libérer. Ça reste un bon joueur de complément. Est-ce qu’on pourrait en faire un titulaire ? C’est une interrogation. À 23 ans, pour deux millions d’euros, ça ne me paraîtrait pas aberrant de lever l’option d’achat. Il y a une réelle volonté de Dall’Oglio de l’intégrer dans le groupe. Le coach semble compter sur lui car il le fait rentrer à chaque fois, il a envie de le faire progresser et aime travailler avec les jeunes. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Ses souvenirs à Caen, le départ en Belgique : Loup Hervieu se confie
Les notes des joueurs caennais après la défaite à Sochaux (3-2)
Sur Twitter, Sochaux et QRM se payent la tête du Stade Malherbe

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.