Alexis Beka Beka : « Pour aller à Rostov, on a dû faire 15 heures de train »

crédit photo : Ramil Sitdikov - Icon Sport
crédit photo : Ramil Sitdikov - Icon Sport

Transféré au Lokomotiv Moscou contre 7 millions d’euros l’été dernier, Alexis Beka Beka raconte son quotidien depuis le début du conflit entre l’Ukraine et la Russie, dans les colonnes du journal L’Equipe. Malgré des rumeurs de départ vers la Turquie, l’ancien milieu de terrain caennais a privilégié la stabilité.

« Je n’avais pas envie d’être prêté quelques mois. Je suis jeune, le club a confiance en moi et j’ai beaucoup joué. Je n’ai pas été perturbé car ma vie n’a pas changé à Moscou, même si ça me fait de la peine de voir qu’un pays est attaqué et que des gens souffrent. Il y a toujours les derbys avec de grosses ambiances, dans des enceintes magnifiques. Les gens continuent de vivre, de faire la fête, ce qui m’a d’abord surpris. Si la France était en guerre avec un pays frontalier, je pense que ce serait particulier mais pas ici. On fait de longs déplacements et on ne se sent jamais en insécurité. Seuls les aéroports proches de l’Ukraine sont fermés et pour aller à Rostov, on a dû faire plus de 15 heures de train. Le déplacement le plus long de ma vie. En plus, on a pris une bonne raclée (défaite 4-1 ndlr) ! »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Feu vert de la DNCG au SM Caen pour son mercato d’hiver
Ali Abdi fait tomber la France mais sort de la Coupe du Monde
Orelsan bientôt en concert au stade Michel d’Ornano ? (France Bleu)

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.