Ce que le passage de la Ligue 1 à 18 clubs va changer pour le SM Caen

Vincent LABRUNE

La Ligue de Football Professionnel vient d’officialiser le passage de la Ligue 1 à 18 clubs à compter de la saison 2023-2024. Soit une saison plus tard que ce qui était initialement prévu. Mais concrètement, qu’est-ce que ça change pour le Stade Malherbe, pensionnaire de Ligue 2 ?

➡️ Pas de changement la saison prochaine

La premier enseignement à retenir est que rien ne changera lors de la saison prochaine. Pour accéder à la Ligue 1 en 2022, il faudra donc finir dans les deux premiers ou sortir vainqueur du système de playoffs + barrages. À noter que la Ligue 2 n’est pas concernée par un passage à 18 dans l’immédiat. La Ligue précise toutefois que les clubs de deuxième division devront “poursuivre leur réflexion pour un éventuel passage à 18 clubs” dans les années à venir.

➡️ Une montée plus difficile d’ici deux ans

Lors de la saison 2022-2023, les modalités de relégations et de promotions seront modifiées. Passage à 18 clubs oblige, quatre équipes seront donc directement reléguées de la Ligue 1 à la Ligue 2. Les playoffs et les barrages pour l’accession à l’échelon supérieur seront quant à eux supprimés. Après cette année de transition, seul le système de barrages effectuera son retour. À partir de 2023-2024, il y aura donc deux relégations et deux promotions directes plus un barragiste.

➡️ Un maintien plus complexe en Ligue 1 

Si accéder à l’élite du football français sera donc plus délicat pour Malherbe, la tâche se compliquera également pour se maintenir à l’échelon supérieur. Dans le cas où le SMC accèderait à la Ligue 1 dès la saison prochaine, il faudrait d’abord éviter les quatre relégations directes la saison suivante. Et à compter de 2023-2024, finir au moins 15e pour être assuré de ne pas faire l’ascenseur (le 16e de Ligue 1 disputera les barrages, le 17e et le 18e seront relégués directement).

Pierre-Antoine Capton favorable au passage à 18

Malgré un contexte défavorable pour le Stade Malherbe, Pierre-Antoine Capton s’est prononcé en faveur de cette nouvelle mesure dans l’intérêt du football français : “Il faut que le spectacle soit meilleur. C’est horrible à dire, mais il y a des matchs qui n’intéressent personne. Ensuite, puisqu’il y a moins de revenus, il faut faire en sorte de rendre la compétition plus attractive. Dix-huit ou vingt clubs, pour moi il n’y a pas de tabou. Si demain, Caen descend à cause de ça, ça ne sera pas dû au format, mais parce qu’on n’aura pas été bon” a déclaré le président du conseil de surveillance dans les colonnes de So Foot.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Rui Almeida : « À Caen, le problème ne venait pas seulement de l’entraîneur »
Yoann Salmier dans les petits papiers du Stade Malherbe ?
Courtisé par un club de Ligue 1, Yoann Court évoque son avenir

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.