Quatre choses à savoir sur Anthony Mandrea, nouveau gardien du SM Caen

crédit photo : Franco Arland - Icon Sport
crédit photo : Franco Arland - Icon Sport

Anthony Mandrea sera le gardien de but numéro 1 du Stade Malherbe la saison prochaine. Voici quatre choses à savoir sur la dernière recrue en date du club normand, qui arrive en provenance du SCO d’Angers.

Il a débuté en Ligue 1 à 16 ans

Avant cette saison, il fallait remonter à novembre 2013 pour retrouver la trace du dernier et seul match d’Anthony Mandrea en Ligue 1. Cinquième gardien dans la hiérarchie à l’OGC Nice, il avait profité d’une cascade de blessures pour disputer son premier match à l’âge de 16 ans, 10 mois et 9 jours face à Bordeaux (défaite 2-1). Il est aujourd’hui l’un des plus jeunes gardiens à avoir joué dans l’élite, devant Mickaël Landreau avec Nantes et derrière Alban Lafont à Toulouse.

Avec Moulin, il n’a jamais joué en championnat

Si les deux hommes se sont côtoyés durant quatre saisons au SCO d’Angers, Anthony Mandrea n’a jamais joué sous les ordres de Stéphane Moulin en championnat. La seule rencontre disputée par le portier est un huitième de finale de Coupe de la Ligue en 2017, remporté 1-0 face au FC Metz. En Ligue 1, l’ancien entraîneur angevin lui préférait alors Ludovic Butelle puis Paul Bernardoni. Des choix qui n’ont visiblement pas refroidi le gardien de but franco-algérien au moment de rallier la Normandie pour retrouver Moulin et son staff.

Il a été élu meilleur gardien de National 1

Si Anthony Mandrea n’affiche que onze matchs de Ligue 1 au compteur, il a déjà disputé une année complète en National 1. Prêté par Angers au club de Cholet lors de la saison 2020-2021, il avait disputé 32 matchs sur 34 et permis à son équipe de rapporter de nombreux points, en réalisant notamment dix clean-sheets. Des prestations qui lui avaient valu d’être désigné par ses pairs comme le meilleur gardien du championnat.

Il est international algérien

Né d’un couple franco-algérien, Anthony Mandrea s’est vu transmettre la passion du poste par son père, gardien de but lui aussi. Appelé pour la première fois avec la sélection algérienne au mois de juin, il a fêté sa première cape lors de la victoire des Fennecs contre l’Iran (2-1). Alors que l’Algérie devrait disputer la CAN en juin 2023, il est annoncé comme le successeur de l’expérimenté Raïs M’Bolhi (36 ans). 

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Feu vert de la DNCG au SM Caen pour son mercato d’hiver
Ali Abdi fait tomber la France mais sort de la Coupe du Monde
Orelsan bientôt en concert au stade Michel d’Ornano ? (France Bleu)

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.