Comment est née l’amitié du MNK96 avec les ultras du FC Ingolstadt ?

tifo mnk

À l’occasion du 25e anniversaire du Malherbe Normandy Kop, les ultras du FC Ingolstadt ont confectionné un magnifique tifo en l’honneur du groupe de supporters caennais. Un geste aussi sympathique que réussi. Mais comment est née cette amitié avec un club de troisième division allemande ? Explications avec Seb Toussaint, célèbre membre du MNK96.

Raconte-nous un petit peu la genèse de cette amitié ! Au premier abord, ça peut paraître un peu surprenant…

Tout a commencé quand deux membres du Malherbe Normandy Kop sont allés en Allemagne en 2013. Ils étaient là-bas lors des vacances d’été et ont rencontré totalement par hasard des supporters d’Ingolstadt, dans le centre de la Bavière. Une rencontre heureuse, qui a continué autour de quelques bières. Ils ont sympathisé et sont retournés sur place pour assister à un match quelques temps plus tard. Depuis, il y a eu des présences les uns chez les autres, lors de quelques matchs. Tous les ans, le MNK organise un tournoi de foot où les supporters s’affrontent pour le plaisir. En général, les allemands y participent. On est aussi allés chez eux pour leur tournoi. Parfois, ils nous rejoignent pour des matchs qui ne sont pas très loin des frontières. Quand on jouait à Metz ou Strasbourg par exemple, il y avait toujours quelques gars d’Ingolstadt en parcage. Il faut dire que pour eux, le déplacement est même moins loin que pour nous ! Parfois, on se retrouve également pour célébrer le nouvel an.

Les supporters du FC Ingolstadt ont souhaité un bon anniversaire à leurs amis du MNK96.

Peux-tu nous faire la présentation de ces supporters allemands ?

Contrairement à chez nous, où il y a la présence d’un gros groupe, il y a plein de petits groupes différents chez eux. C’est assez allemand comme mode de fonctionnement. Mais il y a tout de même un groupe principal, qui s’appelle tout simplement Supporters Ingolstadt. C’est le groupe avec lequel on entretient la plus grosse amitié. Ils sont dans une mentalité proche du Malherbe Normandy Kop, c’est à dire pas de politique, une indépendance financière et la volonté de supporter son équipe dans un bon esprit avec des gars et des filles.

Pas trop compliqué de se faire comprendre ? Tu as fait allemand LV2 ?

La communication est parfois un petit peu difficile (rires). On passe par l’Anglais et on s’adapte. C’est un peu cliché de dire ça, mais le football est une langue universelle. Quand tu as une passion commune, tu t’entends là-dessus. C’est intéressant pour nous de rencontrer des gens avec une culture différente. Le rapport entre les supporters et le club, ou le rapport entre les supporters et les pouvoirs publics n’est pas le même en France et en Allemagne. Ça nous permet de comparer les différences de fonctionnement et d’apprendre les uns des autres. Par exemple, ils ont un référent supporters, qui travaille également pour le club. C’est un peu comme si Olaf travaillait pour Malherbe.

Fabrice Clément avec Olaf et Basti, ancien capo des « Supporters Igolstadt » devenu employé du club allemand.

En quoi consistent les actions que vous menez conjointement ?

Parfois, il est possible de voir quelqu’un dans le kop avec une écharpe noire et rouge, qui n’est pas du tout celle de Rennes. Il faut faire attention (rires). Si on est attentif aux détails, on peut également trouver des autocollants de leur groupe autour du stade. Il y a une écharpe commune qui a été faite. Ça peut aussi arriver de voir des drapeaux ou des messages en allemand dans la tribune Borrelli. Même en tant de covid où l’on est assez loin les uns des autres, on garde contact via des groupes de discussions. C’est super sympa, ils ont toujours fait des gestes super : ils avaient rendu un bel hommage à Salah lorsqu’il était décédé en janvier, par exemple.

Le MNK96 entretient-il d’autres liens d’amitié avec des groupes de supporters en dehors de ceux du FC Ingolstadt ?

C’est la seule amitié que le Malherbe Normandy Kop a en tant que groupe, même si c’est courant qu’il y ait des amitiés entre différents groupes. En France, il y a Metz et Le Havre, ou Saint-Etienne et Bordeaux qui ont des amitiés assez connues. Mais la règle au MNK, qu’Olaf a toujours rappelée, c’est pas d’amitiés avec d’autres clubs français. Ça a toujours été comme ça, parce que lorsque tu as une amitié avec un groupe, tu te retrouves avec les ennemis de ton ami et c’est un vrai micmac. Ça ne nous empêche pas de boire des coups, mais une vraie amitié où l’on va là-bas poser notre drapeau, ça n’arrivera jamais en France. En revanche, on ne s’était pas dit qu’il ne pourrait pas y’en avoir à l’étranger, mais c’est vraiment le hasard qui a fait que c’est tombé sur Ingolstadt.

La tribune des supporters d’Ingolstadt aux couleurs du club, par Seb Toussaint.

À titre personnel, tu as déjà vécu une expérience à Ingolstadt. Raconte-nous un petit peu comment ça s’est déroulé !

Personnellement, j’ai peint leur stade l’été dernier dans la Sudtribune, qui est la tribune des Supporters Ingolstadt. J’ai peint dans les coursives un petit peu l’équivalent de ce que j’ai fait en tribune Borrelli, mais avec les couleurs d’Ingolstadt. Chaque motif à un sens, qui rappelle souvent des choses locales. Il y a un endroit où j’ai réussi à caser la tête de léopard, emblème du MNK. J’y ai été un mois entier l’été dernier et j’ai été très bien accueilli. Il y a deux ans, ils étaient une bonne trentaine à avoir visité le stade d’Ornano et avaient même rencontré Fabrice Clément, qui avait offert un maillot de Malherbe. C’est à cette occasion qu’ils ont pu voir mes peintures, et ça leur a donné envie de reproduire la même chose chez eux.

Sportivement, qu’est-ce que ça vaut le FC Ingolstadt ?

Le club a déjà joué en Bundesliga mais c’était un peu fragile. Ils sont régulièrement en Bundesliga 2 mais malheureusement pour eux, l’équipe est actuellement au troisième niveau national. La saison dernière, ils ont failli monter en deuxième division mais cela s’est joué à la dernière minute du dernier play-off ou l’autre équipe a égalisé à la 96e minute…

Le léopard du Malherbe Normandy Kop, aux côtés de la panthère des supporters d’Ingolstadt.

La question maintenant, c’est quand-est-ce qu’on se retrouve en Coupe d’Europe ?!

Bon, la Coupe d’Europe, il faut être un peu utopique ! Mais on aimerait beaucoup organiser un match amical. Je pense que même en troisième division allemande, tu n’es pas forcément un moins bon club que Malherbe. Donc ça pourrait quand même faire un bon match. Surtout, ce serait l’occasion de se déplacer les uns chez les autres. Cela pourrait élargir l’amitié à d’autres supporters des deux clubs qui ne font pas forcément partie des kops. Ce serait très sympa à faire une fois qu’il n’y aura plus ce covid.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Le message d’excuses de Théo Pellenard pour Mehdi Chahiri
Stéphane Moulin : « Le visage de l’équipe m’a plu »
Stéphane Moulin donne des nouvelles de Mehdi Chahiri

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.