Dennis Appiah : « Des joueurs étaient descendus voir l’arbitre avec leur téléphone »

Dennis Appiah

Ancien joueur du Stade Malherbe entre 2013 et 2016, Dennis Appiah fait aujourd’hui les beaux jours du FC Nantes. Au coeur de l’actualité malherbiste marquée par les polémiques d’arbitrage, le latéral droit se souvient des deux erreurs flagrantes qu’il a vécues face à Châteauroux et Lille en 2014.

Caen 1-1 Châteauroux : « Oh Damien, t’as craqué ! »

« Sur ce match, Mathieu (Duhamel) prend un rouge alors qu’il n’y a jamais rouge. Déjà, il y a une première décision qui est contre nous. Et malgré ça je trouve que l’on fait un super match même à 10. On doit se mettre à l’abris avant, on a quelques occasions. Mais sur l’ensemble du match, je ne me sens pas en danger. J’ai l’impression que l’on va gagner tranquillement. Sur la dernière action, l’arbitre donne un coup franc à Châteauroux à 30, 40 mètres. J’avais déjà vu que le tireur frappait de loin et je lui ai dit : « Vas-y, frappe, comme ça on va récupérer la balle. » Sur le tir, je vois que la balle arrive… et rentre. Comment c’est possible que la balle rentre ? Je dis à Damien Perquis : « Oh Damien, t’as craqué ! » Sur le moment, je ne vois pas du tout la main ni le joueur faire le geste. Et là, je vois que tout le monde s’insurge en hurlant qu’il y a main. Je me demande ce qu’il se passe et comme je n’ai rien vu, je ne veux pas rentrer dedans. Je me rapproche de l’arbitre assistant, je lui explique que je n’ai rien vu et lui demande s’il y a main. Et là, il me dit : « Oui, il a fait main, il n’y aura pas but ». Après tout un remue-ménage, l’arbitre central va voir l’assistant pour discuter… avant de valider le but. Je ne comprends rien. Au début, on ne voulait pas reprendre le match. Mais on prenait le risque de perdre un point. On était tous fous. Je me rappelle que des joueurs étaient descendus voir l’arbitre avec leur téléphone pour lui montrer les images. Après ça, on a enchaîné pas mal de victoires. Je ne sais pas s’il y a eu un lien de cause à effet parce qu’on était déjà mieux dans le contenu des matchs à ce moment là, même si on ne gagnait pas tout. Patrice Garande s’en est sans doute servi dans ses causeries mais ça ne m’a pas marqué. Ça nous a peut-être forgé un mental mais c’est plus le match contre Clermont qui nous sert de déclic, quand on gagne dans le temps additionnel alors que tout le stade nous siffle. »

Caen 0-1  Lille : « C’est le premier et seul carton rouge que j’ai pris dans ma carrière… »

« Le plus difficile à vivre, c’est ce carton rouge. Parce que c’est le premier et seul carton rouge que j’ai pris dans ma carrière. Sur l’action, je tacle bien, je ne touche que le ballon. Je m’en rappelle parfaitement. À l’époque, Divock Origi se jette parce que c’est la vitesse qui fait ça, mais je me souviens qu’il ne conteste pas, qu’il ne demande même pas une faute ou quoi que ce soit. Le coup de sifflet vient trois ou quatre secondes après le tacle, on a même eu le temps de récupérer le ballon avant que l’arbitre ne siffle. Sur le moment je ne comprends pas et je vois l’arbitre me mettre un rouge… Je n’ai quasiment jamais voulu revoir les images, mais je crois me souvenir que ce n’était même pas dans la surface, ou alors à la limite. Ça m’a doublement peiné parce qu’on perd le match sur ça alors qu’on était bien. Après la rencontre, on m’a demandé de ne pas aller voir les arbitres ni les journalistes pour ne pas polémiquer. On était un club qui venait de monter en Ligue 1, on ne voulait pas se faire mauvaise presse et on avait peur d’avoir des répercussions sur les autres matchs… Résultat on a concédé 15 penaltys (rires). J’étais énervé sur le moment, surtout jusqu’à la fin du match. Après, j’essaye de me calmer. On m’a vite dit que l’arbitre avait fait un rapport pour ne pas que je sois suspendu. C’était un moindre mal et ça a atténué un peu mon excitation. L’anecdote sympa, c’est que Monsieur Desiage nous a arbitré lors d’un match à Marseille plus tard dans la saison. Dans le couloir avant la rencontre, il me dit : « On se connaît tous les deux je crois. Vous avez vu, j’ai essayé de rattraper mon erreur en faisant un rapport pour annuler le carton rouge ». Dans ma tête, je me suis dit qu’on avait quand même perdu le match. Mais c’est vrai qu’il avait été sympa sur ce coup-là, et il m’avait dit en rigolant : « Essayez de ne pas provoquer de penalty cette fois ! ». Ça n’a pas loupé, au bout de trois minutes, il siffle un penalty contre nous…. Heureusement, il y avait vraiment faute et Rémy Vercoutre l’a arrêté. J’avais aimé son approche et ça m’a un peu choqué quand j’ai appris son décès. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Pascal Dupraz favori pour remplacer Claude Puel à Saint-Etienne (L’Equipe)
Sur quelle chaîne et à quelle heure suivre Dunkerque – Caen ?
Mais qui est responsable des nombreuses blessures au SM Caen ?

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.