Fabrice Vandeputte : « On va à Grenoble sans peur »

Vandeputte

Déplacement très délicat pour le Stade Malherbe sur la pelouse de Grenoble ce samedi (20 heures, 32e journée de Ligue 2). Un adversaire qui joue la montée, face à une équipe caennaise à la recherche de son premier succès depuis la mi-février. Mais l’entraîneur Fabrice Vandeputte ne tremble pas. Voici ce qu’il faut retenir de sa conférence de presse d’avant-match.

Prendre de la confiance

« Tous les joueurs étaient à leur avantage cette semaine, ça fait du bien d’avoir cet esprit de travail. On a vu des belles choses. Mais il faut que ça se concrétise ce week-end. Il faut que les joueurs prennent confiance en eux. C’est ce que j’attends de voir demain. Une force collective et des joueurs qui se bagarrent les uns pour les autres. »

Des choix à faire pour composer le groupe de 18

« Plus on a de choix, mieux c’est. C’est mieux que de faire des choix par défaut quand on fait face aux blessures. Le fait d’être en concurrence, c’est bien. Jonathan Rivierez fait partie des joueurs qui ont beaucoup joué depuis le début de saison. Il est de retour ce week-end. Je déciderai après l’entraînement ce soir de ma composition. Tous les feux sont au vert en charnière centrale. Jonathan Rivierez sera capitaine s’il joue demain. Sinon ce sera Rémy Riou. »

La première en championnat de Fouda

« Aloys Fouda a loupé ses deux premiers ballons contre Pau. Il a loupé aussi une intervention. C’était son premier match. On peut compter sur lui pour la suite. Il est jeune. Il doit enchaîner les matchs. Mais on a aussi plusieurs solutions à ce poste, avec Yoël Armougom. Hugo Vandermersch peut aussi dépanner. »

Grenoble, l’adversaire du week-end

« La dynamique actuelle de Grenoble n’est pas très bonne mais ils sont toujours dans le top 5 et voudront y rester. On doit courir autant que lors du dernier match et avoir une meilleure assise défensive. On prend le but contre Pau sur des petites erreurs. On ne va pas à Grenoble avec la peur. Il faut vraiment se concentrer sur notre équipe. On met tout en place pour avoir le moins de failles possibles. »

Le spectre de la zone rouge

« Il faut être conscient de notre position. De l’importance du maintien. Il faut aussi être conscient qu’on n’est pas 19e avec six points de retard sur le barragiste. On travaille sur notre objectif de rester en Ligue 2. On regarde derrière, mais devant aussi. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

[Officiel] Zeidane Inoussa cinquième joueur à passer professionnel
Pascal Dupraz retrouve la Ligue 1… chez Amazon Prime vidéo
Yoël Armougom : « Rentrer à La Réunion m’a libéré le corps et l’esprit »

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.