[HUMEUR] Avant Caen-Clermont, l’union sacrée et rien d’autre !

(Photo : Théo Hamel)
(Photo : Théo Hamel)

Ce samedi soir, il est vital de chasser la frustration d’une saison ratée. Malherbe joue sa survie. De nombreux supporters prévoient de se réunir sur l’esplanade avant le match. L’union sacrée doit être prônée. Clamons haut et fort notre amour pour le club.

Colère, tristesse, exaspération, impuissance. Difficile de mettre des mots sur ce que nous ressentons, supporters du Stade Malherbe, en cette fin de saison plus stressante que jamais. Une dix-huitième place au classement de Ligue 2, avant de disputer la 38e et dernière journée ce samedi soir. L’espoir d’un maintien direct toujours présent. Le spectre d’un barrage à l’issue incertaine. Et surtout l’ombre terrible d’une relégation directe en National. Dans quelques heures, Caen disputera le match le plus important de son histoire récente. Un moins bon résultat que Chambly serait synonyme de descente en troisième division. Presque 40 ans après l’avoir quittée. Beaucoup d’entre-nous n’étions même pas nés.

Faire front commun

Alors, nous serons nombreux à nous ronger les ongles ce samedi soir. Ou ce qu’il en reste. Au bord du précipice, il est vital de chasser la rancoeur, largement exprimée sur les réseaux sociaux ces derniers mois. Soyons unis. Unis derrière le Stade Malherbe Caen. En transmettant des ondes positives, les supporters jouent un véritable rôle dans la mission maintien. Privé de tribune depuis de trop long mois, le 12e homme peut quand même faire pencher la balance du bon côté. Beaucoup ont prévu d’être présents devant d’Ornano avant le match. Le bus des joueurs doit être accueilli avec ferveur. L’amour pour notre club de coeur doit être clamé haut et fort. Refaire chauffer des cordes vocales qui n’ont pas résonné en Borrelli depuis trop longtemps. Ce week-end, un groupe de 18 joueurs, dont beaucoup de jeunes formés au club, a entre ses mains le destin d’une très grande famille. La famille du Stade Malherbe. Leur motivation doit être boostée. A la maison ou depuis l’esplanade, faisons front commun. Ce samedi 15 mai va marquer le retour des jours heureux. Soyons en convaincus. Mettons les acteurs de la rencontre dans les meilleures conditions possibles. Allez Malherbe !

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Rui Almeida : « À Caen, le problème ne venait pas seulement de l’entraîneur »
Yoann Salmier dans les petits papiers du Stade Malherbe ?
Courtisé par un club de Ligue 1, Yoann Court évoque son avenir

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.