Kélian Nsona, jeunesse, vitesse et de belles promesses

nsona

Vous l’avez élu homme du match contre Ajaccio (1-0), samedi. Kélian Nsona a mis le feu dans la défense adverse, même s’il a parfois été maladroit. Le jeune attaquant espère exploser dans les prochains mois. Il peut très vite se rendre indispensable. 

Parfois brouillon, dans le dernier geste par exemple, il a tout de même impressionné. Contre Ajaccio samedi (1-0), Kélian Nsona a montré aux 5 000 supporters présents à d’Ornano toutes ses qualités de vitesse, de vivacité et de technique. Capable de créer la différence à chacun des ballons qu’il touche.

La défense adverse a eu « mal à la tête »

Le jeune attaquant de 18 ans sait amener du danger et très rapidement. En témoigne son rush de 50 mètres entre les défenseurs corses en seconde période, avant de délivrer une passe à Yacine Bammou, dont la reprise a été difficilement repoussée par Benjamin Leroy,  le portier adverse. « L’ arrière-droit d’Ajaccio a eu mal à la tête », plaisantait Pascal Dupraz en conférence de presse d’après-match.

Ne pas oublier la tête de l’arrière-gauche ajaccien également. Dans un système en 4-3-3, les attaquants caennais ont parfois permuté. Kélian Nsona s’est retrouvé à évoluer dans les deux ailes, apportant beaucoup de vitesse à chaque fois et proposant de bons appels en profondeur, sans être toujours servi. « Il a des grosses qualités de vitesse. Il est capable de dribbler, de déborder et de rentrer dans l’axe. Il peut répéter les efforts », exprimait Fabrice Vandeputte, son entraîneur avec la réserve l’an passé, dans une interview accordée début août à nos confrères de Sport à Caen.

Déjà deux titularisations

La saison passée, Kélian Nsona est apparu cinq fois dans l’équipe de Pascal Dupraz, dont deux fois titulaire. Sa progression se poursuit cet été. L’attaquant espère exploser dans les prochains mois. Il risque de se montrer très vite indispensable dans l’effectif caennais, à un poste où Malherbe cherche toujours à se renforcer. De retour de blessure, Caleb Zady Sery pourrait être aligné dans une aile, Kélian Nsona dans une autre. Les latéraux de Ligue 2 sont prévenus.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Après son coup de sang, Rémy Riou connaît la durée de sa suspension
Les notes des joueurs caennais après le match nul contre Dunkerque (1-1)
Fabrice Vandeputte : « Le groupe est déçu, mais surtout pas abattu »

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.