Les cinq buts d’Emiliano Sala avec le Stade Malherbe

Emiliano SALA - 05.04.2015 - Nantes / Caen - 31eme journee de Ligue 1
Photo
Emiliano SALA - 05.04.2015 - Nantes / Caen - 31eme journee de Ligue 1 Photo

Il y a deux ans, Emiliano Sala disparaissait dans un dramatique accident d’avion. Si l’attaquant argentin n’a passé que six mois au Stade Malherbe, il ne lui aura pas fallu plus de temps pour rentrer dans le coeur des supporters caennais. Acteur majeur de la folle remontée de l’équipe de Patrice Garande en 2015, il avait inscrit cinq buts avec les rouges et bleus.

Nantes 1-2 Caen

Mené 1-0 contre le cours du jeu jusqu’à la 80e minute sur la pelouse de la Beaujoire, Malherbe va obtenir un penalty à la suite d’une faute sur Julien Féret. Emiliano Sala ne tremble pas et trompe Rémy Riou d’une frappe puissante plein axe. Les Caennais arracheront finalement la victoire sur l’ultime occasion du match grâce à la patte gauche magique de Thomas Lemar.

Caen 4–1 Lens

Alors qu’il a déjà provoqué un penalty et inscrit le deuxième but de la rencontre, Emiliano Sala ne va pas s’arrêter là. Parfaitement lancé en profondeur par Julien Féret, il trompe le gardien lensois de l’extérieur du pied avant de célébrer son but devant un kop Lensois venu en nombre mais totalement abasourdi. Caen mène 4-1.

Paris 2–2 Caen

Impuissant face à la machine parisienne malgré sa forme du moment, Caen est rapidement mené 2-0 sur la pelouse du Parc des Princes. Mais une succession de blessures va conduire le PSG à finir la rencontre à neuf contre onze. À deux minutes de la fin du temps réglementaire, Julien Féret allonge le ballon sur Dennis Appiah. La latéral caennais remise alors pour Emiliano Sala, qui frappe en première intention et trompe Salvatore Sirigu. Hervé Bazile arrachera finalement l’égalisation sur coup-franc dans les arrêts de jeu.

 Marseille 2–3 Caen

Ce n’est peut-être pas le plus beau but, mais c’est sans conteste le plus fort en émotions. Mené 2-0 par l’Olympique de Marseille alors entraîné par Marcelo Bielsa, Caen va d’abord réduire l’écart grâce à son capitaine Nicolas Seube. Puis, quatre minute plus tard, sur un contre mené par un certain Ngolo Kanté, Emiliano Sala se présente seule face à Steve Mandanda et trompe le gardien marseillais d’un tir puissant du droit, entre les jambes. Caen l’emportera finalement 3-2 grâce à un but de Nicolas Bénézet dans les dernières minutes d’une rencontre mémorable.

Caen 4–1 Lens

Le premier de ses deux buts contre le Racing Club de Lens est sans aucun doute le plus réussi de sa période caennaise. Sur la difficile pelouse de d’Ornano, Emiliano Sala hérite du cuir aux alentours de la ligne médiane, remonte le terrain balle au pied avant de prendre sa chance des 30 mètres, plein d’opportunisme. Sa frappe limpide ne laissera aucune chance au gardien lensois.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Changement d’horaire pour le Multiplex Ligue 2 du samedi soir
Selon son agent, « Zady Sery n’a plus la tête à Caen et va partir en fin de saison » (Sport à Caen)
Les notes des joueurs caennais après le match nul à Guingamp (2-2)

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.