On y était pour vous : Montfermeil 0-3 Caen (U19 Nationaux)

IMG_20200927_172616.jpg

Dimanche après-midi, les U19 Nationaux se déplaçaient sur le terrain de Montfermeil en région parisienne. Forts de leurs 3 victoires en autant de matchs, les joueurs de Nicolas Seube devaient assumer leur statut de favoris face à un adversaire qui avait perdu ses trois premières rencontres.

Une rencontre déséquilibrée sur le papier

Dimanche pluvieux, dimanche heureux ? C’est en tout cas se que doivent se dire les jeunes pousses du Stade Malherbe. Auteurs d’une prestation sérieuse face à un adversaire plus faible mais qui n’a pas démérité, ils ont enchainé un quatrième succès de rang sur le terrain synthétique de Montfermeil. Pourtant, les Malherbistes ne sont pas loin de se faire surprendre dès le début de rencontre. Après un centre à ras de terre venu de la droite, l’attaquant adverse frappe en force mais le ballon est sauvé par Brahim Traoré devant sa ligne (4′).

Disposée en 4-2-3-1, la formation de Nicolas Seube se montre plus à l’aise techniquement et domine globalement les débats. Quelques belles séquences collectives initiées par Mario Fortunato ne parviennent pas à faire mouche. Sur son côté droit, Israël Mateyo est en feu et fait énormément souffrir la défense locale. À la demi-heure de jeu, il pense ouvrir le score après un joli sombrero et une combinaison avec Hountondji, mais son but est refusé pour une position de hors-jeu. Le portier caennais Estébane Picot n’est pas mis en danger, et l’on se dirige tout droit vers un 0-0 à la pause. Mais Mateyo, encore lui, combine avec Brice Letan côté droit. Le latéral caennais centre pour Naël Anouari, qui conclu parfaitement de volée. Malherbe ouvre le score sur sa première frappe cadrée et rentre aux vestiaires avec l’avantage (0-1, 45′).

Une quatrième victoire en quatre match

Au retour des vestiaires, les Caennais reviennent sur le terrain avec le pied sur l’accélérateur. Anouari gratifie le public d’un petit numéro dans la surface en éliminant deux défenseurs, avant de se faire reprendre. Un peu plus tard, la tête d’Andréas Hountondji n’est pas loin de trouver le cadre. Les locaux sont étouffés et la domination caennaise est finalement récompensée à l’heure de jeu : pas attaqué par la défense, Robin Legendre prend sa chance des 20 mètres. Le ballon est tiré au centre mais la trajectoire flottante surprend le gardien de Montfermeil (0-2, 62′).

Après ce deuxième but, les Caennais vont d’abord gérer leur avantage, puis commencer à reculer alors que les Montfermeillois se montrent plus incisifs. Il faut une première intervention d’Estébane Picot, sur une frappe qui venait se loger dans le petit filet, pour éviter la réduction du score (75′). Une minute plus tard, l’attaquant de Montfermeil gâche un face à face en tirant juste au-dessus. Mais c’est bien Caen qui va inscrire un troisième but, sur une contre attaque conclue par Robin Legendre (89′). La messe est dite pour Montfermeil, qui va tout de même toucher le poteau sur la dernière action du match.

Quatrième victoire en quatre matchs pour les Caennais, qui s’imposent logiquement trois buts à zéro sans trop forcer, face à une formation de Montfermeil qui va devoir lutter pour ne pas descendre.

Les tops :

Difficile de ressortir des individualités tant le collectif caennais a été performant cet après-midi. Auteur d’un doublé, Robin Legendre a livré une seconde période de haut niveau et un match maîtrisé techniquement. Lamine Sy a peut-être été le caennais le plus impressionnant. Le milieu de terrain a brillé par son aisance technique. En plus de cela, il a également gratté plusieurs ballons chauds dans les pieds des attaquants adverses et trouvé les bonnes intervalles sur la première relance. Naël Anouari a également brillé avec un but et quelques dribbles chaloupés qui ont donné du fil à retordre à la défense.

Moins en vue en seconde période, Israël Mateyo a livré un véritable récital lors des 45 premières minutes. Sa vivacité et ses dribbles ont fait souffrir la défense du FC Montfermeil. Il aurait pu ouvrir le score mais son but a été refusé pour une position de hors-jeu logique. Enfin, la charnière centrale composée de Quentin Rebecca et Brahim Traoré a livré un match sérieux de bout en bout.

FC Montfermeil 0-3 SM Caen

Onze de départ : Estébane Picot – Brice Letan, Quentin Rebecca, Brahim Traoré, Valentin Coté – Lamine Sy, Mario Fortunato – Israël Mateyo, Robin Legendre, Naël Anouari – Andréas Hountondji.

Buteurs : Naël Anouari (45′), Robin Legendre (62′, 89′).

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Avec 12 buts, Alexandre Mendy égale Julien Féret et Juan Eduardo Eluchans
[Vidéo] Les images exclusives du chambrage de Yahia Fofana
Le courrier des lecteurs : « Merci à Yahia Fofana, qui a été digne d’un derby ! »

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.