Pascal Dupraz avant Le Havre : « Laisser le souvenir du coach qui a gagné les deux derbys »

DUPRAZ 2

Alors qu’il reste encore dix matchs à jouer et un maintien à valider, le Stade Malherbe, 12e de Ligue 2, reçoit Le Havre lundi soir (20h45) à d’Ornano. Caen n’a plus remporté les deux derbys au cours d’une même saison depuis 1992. Pascal Dupraz, vainqueur à l’aller avec ses joueurs, veut laisser son emprunte dans l’Histoire du club. Voici ce qu’il faut retenir de sa conférence de presse d’avant-match. 

Par rapport à la 12e place au classement

« Malgré notre imperfection, on aurait du marquer davantage de points. Notre situation est extrêmement inconfortable moralement. Mais je ne vais pas parler de gâchis. Il y a toujours des explications. Chacun donnera son avis. On a continué à travailler depuis que ça va moins bien. L’enthousiasme général dans ce groupe a été conservé. Il n’y a rien de mieux qu’un derby dans ce genre de situation. Il ne s’agit pas de le jouer, il s’agit de le gagner. »

La baisse de régime depuis la victoire au Havre à l’aller

« Si on m’avait dit après le match aller qu’on se retrouverait dans cette situation là, je me serais dit : non, ce n’est pas possible ! Sur ce match au Stade Océane, on avait retourné une situation mal en point. Ensuite, on a enrayé une mécanique qui semblait bien huilée. Mais c’est de l’histoire ancienne. Il faut se projeter sur les 30 points qu’il reste à prendre. Il faut mettre les ingrédients pour gagner les deux derbys de la saison. J’aimerais laisser le souvenir de l’entraîneur qui a battu deux fois Le Havre. On pourra se dire qu’en 2020, Caen a gagné les deux derbys. »

Préparer la saison prochaine

« J’ai la responsabilité des résultats. Je ne suis pas venu ici pour être 13e. Je respecte bien sûr tous les clubs qui sont engagés dans cette compétition. Mais je suis motivé à faire du mieux possible. J’attends beaucoup de cette fin de saison. Le challenge est tout trouvé. Et pour chacun des acteurs, il y a une future saison à préparer. Il faut finir sur un bon dynamisme, pour bien attaquer la suivante. »

1 an de Covid dans le monde du football

« Le football sans supporters, un derby sans ferveur populaire, ce n’est pas notre métier. Il manque quelque chose. Bien sûr, il y a pire qu’un match de football professionnel sans supporters. Mais j’ai hâte qu’on en ait terminé. J’ai hâte de me faire secouer par les supporters. C’est plus frontal, c’est plus franc. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Le Stade Malherbe co-leader de Ligue 2, Alexandre Mendy meilleur buteur !
Auteur d’un triplé, Alexandre Mendy est « touché par le soutien du public »
Steve Shamal : « Après 16 mois d’absence, j’avais les crocs »

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.