Pascal Dupraz : « Nous devons être encore plus tueurs et plus forts dans la surface »

Pascal DUPRAZ

En dehors des suspensions d’Anthony Weber et d’Alexis Beka Beka, l’entraîneur du Stade Malherbe dispose d’un groupe au complet pour le déplacement au Havre, ce samedi (15 heures). Un derby alléchant entre deux équipes du haut du tableau. Caen veut mettre fin à trois défaites de rang à l’extérieur. Voici ce qu’il faut retenir de la conférence de presse d’avant-match de Pascal Dupraz. 

Le derby contre Le Havre

« Bien sûr, c’est avant tout un match particulier pour le club et pour tous ceux qui l’aiment, le servent, vivent à travers le Stade Malherbe. C’est un match particulier aussi parce qu’on vient de perdre nos trois derniers matchs à l’extérieur. Même si, en ce moment, extérieur et domicile sont des notions un peu galvaudées, parce qu’il ‘y a pas de supporters. En plus d’être un derby, c’est une opposition entre deux équipes proches l’une de l’autre au classement. Le Havre est une équipe qui maîtrise son sujet. Elle défend bien et en nombre. Elle se projette vite. C’est une équipe de haut de tableau, un club de référence. On s’attend à un match compliqué. »

Les manques du Stade Malherbe

« Il ne faut pas qu’on plie à la première escarmouche de l’adversaire. Il faut aussi qu’on arrive à marquer plus souvent des buts quand on en a l’occasion. Il faut être plus fort que nous le sommes dans les surfaces de vérité, encore plus tueurs, plus méchants. On doit être plus justes dans nos interventions, moins illicites. Je n’ai rien à dire contre les dernières exclusions. On doit tout faire pour être en avance dans les duels. »

Les succès arrachés en fin de match

« Cela montre l’absence de renoncement. On a cette force de caractère. Cette semaine, j’ai souligné le rôle prépondérant des joueurs acteurs de la fin de match. Contre Nancy, si Benjamin Jeannot, nouvel entrant qui a disputé seulement une minute, ne joue pas rapidement le coup franc, il n’y a pas but, pas de victoire. Il a eu la bonne attitude. Dernièrement, Benjamin Jeannot a été touché, opéré et il y a une forte concurrence pour lui. Il aura son temps de jeu. On a eu une discussion ensemble et sa réponse a été admirable. Il sait qu’en ce moment il est joker, mais il obtiendra mieux, il le sait et il le veut. Et il l’a montré contre Nancy. »

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur twitter
Partager sur facebook

Derniers articles

[PHOTOS] Le match nul de Malherbe contre Châteauroux avec son maillot vintage
Pascal Dupraz après Caen-Châteauroux (1-1) : « Un sentiment mitigé »
Alexis Beka Beka : « Je me sens de mieux en mieux au milieu de terrain »

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.