Pascal Dupraz : « On doit se sentir en danger mais garder la tête froide »

Pascal DUPRAZ

Blessure des gardiens, recrutement de dernière minute, la soirée cauchemar à Chambly, la descente au classement, etc. L’entraîneur caennais Pascal Dupraz a évoqué de nombreux sujets en conférence de presse ce lundi, à la veille de la réception de Valenciennes. En voici un résumé.

Deux gardiens blessés

« Des concours de circonstances qui s’ajoutent les uns aux autres font que nous ne disposons cette semaine que d’un gardien valide, qui a disputé deux matchs chez les professionnels. En début de saison, j’ai souscrit à une prise de décision, celle de recruter Garissone Innocent pour l’installer en tant que doublure. A partir de là, il est logique qu’il y ait une réflexion au sujet de recruter, quand lui et Rémy Riou sont forfaits, surtout qu’il reste 16 matchs. Le fait de lancer des jeunes joueurs ne m’effraie pas. A la différence que c’est un poste particulier, gardien de but. Sullivan Péan a les qualités requises. Il est en post-formation et effectue des progrès remarquables. C’est un charmant gamin. Tous ses partenaires ont confiance en lui. Entre Garissone et lui, la différence n’existe pas en terme de qualité intrinsèque. »

La désillusion à Chambly

« Nous nous sommes placés dans la difficulté, comme contre Rodez et Ajaccio. Avec l’amertume supplémentaire d’avoir mené au score rapidement. On se retrouve mené 2-1 sur leur deux premières frappes. Pour couronner le tout, on s’est retrouvé à 10. L’équipe s’est auto-mutilée. Les buts qu’on a concédé sont à pleurer. Excès d’engagement, mauvaise appréciation de la zone dans laquelle on se trouve, des tacles intempestifs… En ce moment, on a des absences. Un bon quart d’heure de jeu, puis dix minutes catastrophiques. »

Garder la foi

« J’ai foi en ce groupe. Je connais son niveau. Mon objectif, c’est d’en tirer le meilleur. Les progrès aidants, l’état d’esprit et le travail remarquable que nous effectuons peuvent nous faire progresser. Je vois de la compétence partout. Le staff médical est excellent. Les adjoints sont dévoués à leur club. Si on était en constante difficulté, alors je vous dirais que notre valeur, c’est de se maintenir. Mais ce n’est pas le cas. »

7 points d’avance sur le 18e

« Oui, on doit se sentir en danger. Mais garder la tête froide, rester serein. Je ne pense sincèrement pas qu’il y ait une absence de responsabilités. Il nous faut gagner des matchs en nombre et très rapidement. Une victoire et c’est la trentaine de points. Ensuite on ira chercher la quarantaine, pour être tranquille. Si on était plus attentifs, aujourd’hui, on y serait déjà et on se marrerait dans ce groupe. Aujourd’hui, on ne se marre pas. Mais j’ai des raisons d’être optimiste. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

[Officiel] Zeidane Inoussa cinquième joueur à passer professionnel
Pascal Dupraz retrouve la Ligue 1… chez Amazon Prime vidéo
Yoël Armougom : « Rentrer à La Réunion m’a libéré le corps et l’esprit »

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.