Pierre-Antoine Capton : « J’ai fait tout ce que je m’étais promis de ne jamais faire »

JOIE

Du carton rouge infligé à Loup Hervieu jusqu’au but libérateur de Benjamin Jeannot, les supporters caennais sont passés par toutes les émotions lors de la rencontre face à Clermont (2-1). Président du conseil de surveillance, Pierre Antoine-Capton raconte comment il a vécu cette dernière journée de Ligue 2 complètement folle dans les colonnes de So Foot.

“De toutes les émotions que j’ai connues dans ma vie, je pense que celle-ci a été la plus intense. La meilleure et la pire dans le même temps. J’ai dirigé plusieurs entreprises et, le foot, c’est l’une des seules disciplines sur laquelle vous n’avez pas de prise. Je peux en avoir sur une série, sur un film… mais pas sur un match. Vous avez beau motiver les joueurs, leur dire quoi faire, les 90 minutes vont se dérouler différemment de ce que vous aviez prévu. Face à Clermont, c’était horrible, on se prend un carton rouge à la 38e minute et on doit jouer la peau d’un club à 10. Ce soir-là, je me suis mis dans tous mes états et j’ai fait tout ce que je m’étais promis de ne jamais faire… Je suis allé m’engueuler avec l’arbitre à la mi-temps, pour lui dire que ce carton rouge était inadmissible. J’ai perdu ma voix tellement je hurlais pour encourager les joueurs. Au moment du penalty de Jeannot, j’ai dû entrer sur le pelouse. Je suis monté sur la table du vestiaire avec une bouteille de champagne. J’ai coché toutes les cases…”

Retrouvez l’interview complète sur sofoot.com.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Rui Almeida : « À Caen, le problème ne venait pas seulement de l’entraîneur »
Yoann Salmier dans les petits papiers du Stade Malherbe ?
Courtisé par un club de Ligue 1, Yoann Court évoque son avenir

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.