Quelle note pour le mercato 2021 du Stade Malherbe Caen ?

Olivier Pickeu / Axel Lablatinière

La première mission du Stade Malherbe était claire : réduire la masse salariale d'un groupe pléthorique. Avec 17 départs dans l'effectif professionnel, l'objectif est atteint. Seuls Joseph, Stavitski et dans une moindre mesure Hervieu n'ont (pour l'instant) pas trouvé de points de chute. Deux joueurs ont quant à eux prolongé leur contrat : Clementia et Rivierez. Sportivement, cela peut se discuter. Mais ces deux garçons sont réputés pour leur état d'esprit irréprochable. Malherbe a également sécurisé cinq jeunes : Péan, Mbala, Hountondji, Traoré et Inoussa sont tous passés professionnels. Sur le plan des arrivées, le SM Caen a réalisé un gros coup avec la signature d'Abdi, qui semblait pourtant acquis à la Ligue 1. La seule indemnité de transfert a été dépensée sur le gong, pour s'attacher les services du défenseur central Ibrahim Cissé. Son ancien entraîneur à Dunkerque n'hésitait pas à parler de lui comme le "meilleur joueur" du club nordiste. Au milieu, Wadja n'est sans doute pas le meilleur des footballeurs, mais son impact physique pourrait soulager le collectif. En attaque, l'expérimenté Da Costa s'impose comme un renfort de choix pour Stéphane Moulin, alors que Chahiri devra faire ses preuves en Ligue 2. Côté départs, Olivier Pickeu peut se féliciter d'avoir vendu Beka Beka pour 7M€ (bonus compris) au Lokomotiv Moscou. On peut en revanche s'interroger sur la pertinence d'une option d'achat non obligatoire (2M€) pour Gioacchini, prêté à Montpellier. Enfin, le Stade Malherbe est parvenu à conserver Jessy Deminguet et Johann Lepenant, tous deux sollicités par des clubs plus huppés. L'effectif paraît globalement bien équilibré, même si des doutes peuvent subsister au poste de latéral gauche, où Armougom a souvent été en difficulté la saison dernière.

Note de la rédaction

8

Note des lecteurs

7.4 Moyenne de 358 notes

Votre note

0 Modifier la note
x
Donner une note

La première mission du Stade Malherbe était claire : réduire la masse salariale d'un groupe pléthorique. Avec 17 départs dans l'effectif professionnel, l'objectif est atteint. Seuls Joseph, Stavitski et dans une moindre mesure Hervieu n'ont (pour l'instant) pas trouvé de points de chute. Deux joueurs ont quant à eux prolongé leur contrat : Clementia et Rivierez. Sportivement, cela peut se discuter. Mais ces deux garçons sont réputés pour leur état d'esprit irréprochable. Malherbe a également sécurisé cinq jeunes : Péan, Mbala, Hountondji, Traoré et Inoussa sont tous passés professionnels. Sur le plan des arrivées, le SM Caen a réalisé un gros coup avec la signature d'Abdi, qui semblait pourtant acquis à la Ligue 1. La seule indemnité de transfert a été dépensée sur le gong, pour s'attacher les services du défenseur central Ibrahim Cissé. Son ancien entraîneur à Dunkerque n'hésitait pas à parler de lui comme le "meilleur joueur" du club nordiste. Au milieu, Wadja n'est sans doute pas le meilleur des footballeurs, mais son impact physique pourrait soulager le collectif. En attaque, l'expérimenté Da Costa s'impose comme un renfort de choix pour Stéphane Moulin, alors que Chahiri devra faire ses preuves en Ligue 2. Côté départs, Olivier Pickeu peut se féliciter d'avoir vendu Beka Beka pour 7M€ (bonus compris) au Lokomotiv Moscou. On peut en revanche s'interroger sur la pertinence d'une option d'achat non obligatoire (2M€) pour Gioacchini, prêté à Montpellier. Enfin, le Stade Malherbe est parvenu à conserver Jessy Deminguet et Johann Lepenant, tous deux sollicités par des clubs plus huppés. L'effectif paraît globalement bien équilibré, même si des doutes peuvent subsister au poste de latéral gauche, où Armougom a souvent été en difficulté la saison dernière.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Feu vert de la DNCG au SM Caen pour son mercato d’hiver
Ali Abdi fait tomber la France mais sort de la Coupe du Monde
Orelsan bientôt en concert au stade Michel d’Ornano ? (France Bleu)

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.