Ses souvenirs à Caen, le départ en Belgique : Loup Hervieu se confie

crédit photo : Baptiste Fernandez - Icon Sport
crédit photo : Baptiste Fernandez - Icon Sport

Joueur cadre de l’équipe réserve et apparu quelques minutes sur les terrains en Ligue 2, Loup Hervieu a quitté le Stade Malherbe cet hiver. Direction la D3 Belge et le Royal FC Mandel United pour le Normand de 21 ans. Pour Malherbe Inside, il se confie sur son départ et ce qu’il retient de son expérience caennaise. 

Son début de carrière à Caen

« Je ne retiens que du positif de mes années au Stade Malherbe. Je suis arrivé chez les U17 nationaux. On avait fait une belle saison. Ensuite, j’ai réalisé deux belles saisons avec les U19 nationaux. On a fait deux podiums en deux ans. Avec l’équipe réserve ensuite, on a fini champion de National 3. Ce ne sont que des beaux souvenirs, de beaux matchs et de belles expériences acquises. »

Ses meilleurs souvenirs

« Mon premier match en professionnel forcément. Quand je rentre en jeu contre Ajaccio (2e journée de Ligue 2 lors de la saison 2020-21, ndlr). Je ne joue que le temps additionnel, mais c’est un super souvenir. On est reparti avec la victoire. C’est une vraie fierté de rentrer dans d’Ornano, qui est mon stade. Je suis de la région, de Granville. D’Ornano est sacré pour tous les Normands. Ces débuts en pro n’étaient pas une finalité pour moi, c’est plutôt le début de quelque chose. Un autre moment très fort, c’est forcément la signature de mon contrat élite (en 2019, un an stagiaire et trois ans pro, ndlr). La récompense de bonnes saisons de travail. C’était une vraie fierté. »

Le maintien en Ligue 2 contre Clermont

« Une soirée incroyable. Une soirée de maintien. On se dit qu’on joue la survie du club. J’apprends que je suis titulaire, au poste de latéral droit. Même si je ne connais pas trop ce poste, je suis déterminé pour réussir la mission. Malheureusement, je prends rouge. Dans ta tête, tu te poses 10 000 questions. Tu te dis que si tu descends, c’est de ta faute. Arrive l’entrée de Benjamin Jeannot. Il nous délivre. Et là, c’est des émotions de malade. Franchement, c’est un de mes meilleurs souvenirs de foot. Un dénouement positif. »

Le départ en Belgique

« Ce départ est une bonne chose pour acquérir de expérience à l’étranger. J’ai envie de sortir de ma zone de confort. Le championnat dans lequel je vais est assez regardé là-bas. Je pense pouvoir progresser à un bon niveau, être confronté à de nouvelles choses sur le terrain. J’arrive aussi dans un club où il y a un coach qui va me faire jouer et m’apporter de la confiance. Je suis dans un bon projet pour l’avenir. À Mandel United, je retrouve Thomas Chesnel avec qui j’ai été au centre de formation de Malherbe. C’est top que lui aussi soit là-bas. »

La bienveillance des supporters caennais

« Merci aux supporters de m’avoir toujours soutenu. Je n’ai pas beaucoup joué, mais toujours eu des encouragements, des bons retours, de la bienveillance. Ça a toujours fait chaud au cœur, je leur souhaite une bonne fin de saison ! »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Gaël Angoula nommé arbitre du match entre Caen et Niort !
Hengbart : « On perd contre le plus faible Caen qu’on pouvait affronter »
Les notes des joueurs caennais après la défaite contre QRM (1-0)

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.