« S’il y a un joueur à sauver du côté de Dunkerque, c’est Bilal Brahimi »

crédit photo : Vincent Poyer - Icon Sport
crédit photo : Vincent Poyer - Icon Sport

Sa belle saison à Dunkerque, son profil, ses caractéristiques et son meilleur poste : Le 11 HDF revient en profondeur sur Bilal Brahimi, pour mieux nous faire découvrir ce jeune milieu de terrain qui vient de s’engager au Stade Malherbe Caen jusqu’en 2026.

Une ascension express à Dunkerque

« Au départ, Brahimi arrivait à Dunkerque pour faire le nombre. Mais il s’est tout de suite imposé dans l’équipe. Il est devenu titulaire au bout de la 3e journée. Dès que Brahimi a été installé, il a fait l’unanimité auprès du coach et des supporters. Sur la saison dernière, s’il y a un joueur à sauver du côté de Dunkerque, c’est lui. Dans un collectif en difficulté, il a surnagé. Il n’y avait que lui pour apporter de la créativité. Ses statistiques sont un peu faméliques (3 buts et 3 passes), mais il a distribué pas mal de caviars qui ne se sont pas transformés en passes « dé » parce qu’il n’était pas très bien entouré. S’il joue en 10 derrière Da Costa et Mendy, je pense qu’il régale. »

Une polyvalence comme atout

« La saison dernière, Bilal Brahimi a été utilisé à beaucoup de postes par son entraîneur à Dunkerque. Il a joué piston gauche, en 10 derrière deux attaquants, milieu relayeur et a même dépanné piston droit. Mais pour moi, c’est un milieu de terrain avant tout. Si Caen le prend pour jouer piston gauche, Brahimi n’exploitera pas 100% de son potentiel. »

Son meilleur poste

« Il exploite tout son potentiel dans le coeur du jeu. Derrière deux attaquants, dans un vrai rôle de numéro 10 distributeur, il a la capacité à se mettre entre les lignes, à se retourner très vite, à créer des espaces et à percuter balle au pied. C’est un joueur fin techniquement, qui a du ballon, avec une aisance pour dribbler. Il est aussi performant en relayeur, car il a un beau volume de jeu et sait faire les efforts défensifs. Il va être très utile pour faire le lien entre le milieu et l’attaque dans une équipe qui a la possession. Il aime décrocher pour remonter la balle. »

Le successeur de Jessy Deminguet ?

« Sur la fin de saison à Dunkerque, Brahimi jouait principalement dans un milieu à trois en tant que relayeur gauche. Mais ce n’est pas un profil à la Deminguet. Il ressemble plus à Zady Sery ou Yoann Court. Deminguet, c’est un joueur que tu peux mettre dans un milieu à deux, sur un 4-2-3-1 par exemple. Brahimi a aussi un gros volume de jeu mais est tout de même plus offensif, plus feu follet. En revanche, il est gaucher et peut tirer les coups de pied arrêtés. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Les notes des joueurs caennais après la victoire face à Metz (1-0)
László Bölöni : « Caen a fait preuve de beaucoup de courage »
Caen – Metz meilleure affluence de la 2e journée de Ligue 2

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.