Stéphane Moulin avant Nîmes : « On ne va pas pleurer avant d’avoir mal »

Stephane MOULIN

Seulement trois jours après son match en retard à Ajaccio (0-2), le Stade Malherbe se rend à Nîmes dès ce samedi (15h). Avec un effectif toujours décimé par les blessures et les suspensions. Privé de banc de touche, Stéphane Moulin fait le point avant le dernier match pré-trêve internationale.

La gestion de la fatigue entre les deux matchs

« On a fait uniquement de la récupération depuis mercredi. On n’est même pas à 48 heures du dernier match que l’on vient de disputer. J’ai cru déceler de la fatigue au cours du match face à Ajaccio. On essaye de regarder au cas pas cas pour voir quels joueurs sont un petit peu moins en forme. Je suis exigeant mais pas non plus intolérant par rapport à ça. Le plus important, dans la vie comme dans le foot, c’est la santé. Les changements que j’ai fait dans le onze à Ajaccio n’étaient pas tactiques mais pour faire souffler certains organismes. Je suis conscient que je n’ai pas utilisé toutes nos armes dès le début de la rencontre. »

Son expulsion contre Ajaccio

« Je suis râleur de nature, ce n’est pas quelque chose de nouveau. Ma réaction contre Ajaccio était plus une réaction de dépit. Ce n’est en rien contre l’arbitre. Je ne sais pas si dans les règles, un coach a interdiction de mettre un coup dans le plexiglass. Je n’ai pas endommagé la cabane mais peut-être qu’on n’a pas le droit de faire ça. Il va falloir que je fasse attention à ne pas me tirer les cheveux pour ne pas me faire exclure la prochaine fois. Sur l’expulsion de Mendy, j’ai vu qu’il ne s’était rien passé. Je me demande comment l’arbitre qui est à 70 mètres avec le dos tourné a pu voir quelque chose. Malheureusement, il n’y a pas d’images pour prouver qu’il ne s’est rien passé. Il semblerait que ce soit l’arbitre à l’opposé du terrain qui l’ait prévenu. Je ne veux pas polémiquer, mais sur le coup il y a le match, mais aussi les conséquences pour la suite. D’abord pour demain puis pour les prochains car on sait très bien que la sanction peut-être plus sévère. Vous avez vu les déclarations du joueur d’Ajaccio, elles sont assez rocambolesques. Quand il dit qu’il faut être malin et intelligent, on a tous compris… »

Norman Bassette et Evens Joseph appelés en renforts

« Cela peut m’apporter des solutions sur le plan offensif, parce que je n’ai presque plus de joueurs dans ce secteur. Je ne peux pas avoir un banc composé uniquement de défenseurs ou de milieux défensifs. C’est pour ça qu’on a fait venir ces deux garçons. Je connaissais un petit peu Evens Joseph pour l’avoir vu à l’entraînement et quand il a démarré à Caen. Norman Bassette est arrivé il y a peu de temps en Normandie mais semble déjà montrer de belles choses. Après une concertation avec Fabrice, ce sont eux qui ressortaient du lot. Je fais mes choix en fonction des performances en équipe réserve et de ce qu’ils ont montré quand ils sont venus avec nous. Le petit Ilyès Najim a aussi démarré la semaine dernière, ce n’était pas du tout prévu mais on essaye d’utiliser toutes les forces qui existent au sein du club. »

Serge Le Dizet sur le banc de touche face à Nîmes

« Je ne suis pas coutumier du fait, mais ça m’est déjà arrivé d’être exclu à Angers il y a deux ans. Je serai dans la tribune à côté des remplaçants parce qu’ils sont dans les tribunes à Nîmes. C’est Serge Le Dizet qui va coacher mais je serai à proximité donc ça ne changera pas grand chose. Ça ne changera même rien du tout parce que je ne suis pas sur le terrain. Le plus important ce sont toujours les joueurs. »

Un adversaire de qualité et toujours invaincu

« On va jouer pour gagner, comme d’habitude. Avec les forces dont on dispose actuellement. On ne vient pas pour mettre le bus. Le football peut parfois être très surprenant, on l’a appris à nos dépends dernièrement. Nîmes n’a perdu aucun de ses matchs de préparation et est invaincu en championnat. Je peux vous dire qu’il y a de très bons joueurs dans cette équipe et leur début de saison n’est pas lié au hasard. Pour autant, on ne va pas y aller résigné. On ne va quand même pas pleurer avant d’avoir mal. Le match aurait été difficile même avec tous nos joueurs. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

L’équipe réserve sombre en seconde période et s’incline face au FC Rouen (2-5)
Ibrahim Cissé absent pour les deux prochains matchs minimum
L’ancien caennais Mbaye Niang passe de Rennes à Bordeaux

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.