Stéphane Moulin : « Ce groupe a besoin d’être renforcé, on a des idées »

MOULIN EUDELINE

Stéphane Moulin a dirigé sa première séance d’entraînement avec le groupe professionnel, ce vendredi 18 juin. Un nouveau cycle qui s’ouvre pour celui qui a était à la tête de l’équipe première d’Angers pendant 10 ans. Mais également un nouveau cycle pour le Stade Malherbe, en pleine reconstruction après une saison dernière difficile. Interview.

Sa première séance à Malherbe

« Ça me fait plaisir d’être ici mais aussi un peu bizarre, car c’est la première fois que j’entraîne un autre club que celui d’Angers. La prise de contact s’est très bien passée. Dans les prochains jours, on va découvrir de manière plus précise les joueurs. Le premier objectif, c’est de mieux les connaître, cerner leur potentiel et identifier les besoins. J’ai visionné douze matchs de l’équipe, donc on a pu s’apercevoir des forces, mais aussi de ce qu’il a pu manquer. On a vu de bonnes choses, des moins bonnes. Le parcours de cette équipe a été un peu surprenant l’an passé. On sait que quand la confiance n’est plus là, c’est compliqué. Mais il y a eu un sursaut au dernier match et j’ai dit aux joueurs que ça devait être une bonne base de départ pour cette nouvelle saison. »

La mise en place du projet de jeu

« La priorité est de faire passer le projet de jeu que je veux mettre en place. Il va falloir que les joueurs y adhérent le plus vite possible. Qu’ils comprennent bien ce qu’on attend et comment on fait pour y arriver. Il va y avoir un gros travail sur le plan tactique, technique et au niveau de la recherche collective. Chaque coach à ses idées et sa méthode, la mienne sera différente de celle qui était présente auparavant. J’ai passé cinq ans avec l’équipe réserve d’Angers. J’aime travailler avec les jeunes, mais je suis toujours à la recherche d’un équilibre entre jeunesse et expérience pour faire un bon puzzle. Si on regarde les équipes qui montent, il n’y a pas énormément de jeunes. Ce championnat est difficile. »

Les attentes des supporters

« C’est normal qu’il y ait des attentes. Les supporters souffrent quand les résultats ne sont pas bons. Ils n’ont qu’une envie, c’est de revoir le SM Caen à un autre niveau. Il semblerait que l’an passé, cela n’ait pas convenu. Mais il y a des étapes à franchir. Beaucoup d’équipes ont de grandes ambitions et cette Ligue 2 est très relevée. Je ne suis pas un magicien, mais on va essayer d’améliorer ce qui n’a pas fonctionné l’an passé avec beaucoup de respect pour le travail effectué par Pascal Dupraz et Fabrice Vandeputte. On travaillera avec beaucoup d’envie, d’investissement et de sincérité. Avec une méthode qui, on l’espère, fonctionnera aussi ici avec d’autres joueurs. La montée en Ligue 1, je l’ai vécue et je sais ce que ça demande. On ne peut pas donner de timing, on peut juste promettre du travail. »

Le mercato à venir

« Je pense que ce groupe a besoin d’être renforcé. À nous aussi de conserver les forces vives du club. C’est encore difficile de parler de ça car on a besoin de se faire une idée beaucoup plus précise pour faire des choix, même si on a quand même perçu des choses la saison dernière. Le fait de travailler avec Philippe Leclerc et Yohan Eudeline nous fait gagner du temps, car ils savent parfaitement les profils que j’apprécie, notamment à certains postes. Maintenant, dans le foot il y a ce que l’on veut et ce que l’on peut. Le Stade Malherbe est comme tous les autres clubs, en attente de connaître son budget. On a des idées, des vues sur certains joueurs mais pour l’instant ça reste à ce stade là. On est en période d’observation. Ensuite, il faudra renforcer ce groupe. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

[Vidéo] Quand L’Equipe interview les supporters caennais à la sortie du stade
Avec 12 buts, Alexandre Mendy égale Julien Féret et Juan Eduardo Eluchans
[Vidéo] Les images exclusives du chambrage de Yahia Fofana

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.