Stéphane Moulin : « Ces accusations me donnent envie de vomir »

MOULIN

Accusé de racisme à l’encontre des joueurs maghrébins et musulmans par Romain Molina, Stéphane Moulin est « abasourdi ». Joint par téléphone, l’entraîneur caennais se défend de toute discrimination et annonce qu’une plainte sera déposée contre le journaliste en question.

“C’est terrible de devoir se justifier de ce genre de choses. Ça fait 23 ans que je fais ce métier. Jamais ô grand jamais je n’ai eu de problèmes avec qui que ce soit. J’ai toujours loué le mélange des cultures car c’est très enrichissant pour tout le monde. Depuis que je suis arrivé à Caen, j’ai lancé deux joueurs qui s’appellent Ilyès Najim et Steve Shamal. À vous de regarder de quelles origines ils sont. J’ai souhaité recruter Ali Abdi et Mehdi Chahiri. Mes derniers capitaines à Angers sont Ismaël Traoré et Cheickh Ndoye. Sans compter tous les jeunes que j’ai lancés là-bas : Farid El Melali, Zinédine Ould Khaled, Romain Saïs… Je ne comprends pas du tout.”

« La seule chose que je demande, c’est de ne pas faire le Ramadan les jours de match… »

“Quand on me dit que je fais la chasse au ramadan à la sortie du centre de formation… Il faut savoir que le directeur du centre à Angers s’appelle Abdel Bouhazama, que j’ai fait venir au SCO car il était mon capitaine à Châtelleraut. À Angers, comme dans tous les clubs français, les joueurs font le Ramadan. La seule chose que je demande avec leur assentiment, c’est de ne pas le faire les jours de match parce qu’ils ont la possibilité de le reporter. Ça se fait partout. 99% des joueurs le font, car un médecin vient leur expliquer que ne pas manger et ne pas boire quand on doit faire des efforts intenses, c’est mettre en danger leur intégrité physique.”

« Les valeurs que je prône, c’est tout sauf ce qui est raconté »

“Je suis abasourdi par ce qu’il se passe. On aurait parlé de ma compétence de coach, pas de soucis. Mais parler de mon intégrité d’homme, là je ne supporte pas. Les valeurs que je prône, c’est tout sauf ce qui est raconté. Franchement, ça me donne envie de vomir. J’ai des enfants aussi. Ils me disent : “Mais papa, qu’est-ce qu’il passe ?” Romain Molina, je ne le connais pas, je ne l’ai jamais vu… Vous n’avez qu’à interroger les joueurs de Caen et d’Angers, vous verrez bien ce qu’ils diront.  Je suis resté 10 ans avec un président algérien, il n’a jamais été question de ça. Je suis dans une très grosse colère et on en restera pas là. Une plainte sera déposée. C’est trop grave pour que cela reste impuni.”

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

L’équipe réserve sombre en seconde période et s’incline face au FC Rouen (2-5)
Ibrahim Cissé absent pour les deux prochains matchs minimum
L’ancien caennais Mbaye Niang passe de Rennes à Bordeaux

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.