Stéphane Moulin : « Je ne suis pas content de mon travail »

crédit photo : Anthony Dibon - Icon Sport
crédit photo : Anthony Dibon - Icon Sport

Après la claque reçue à Laval le week-end dernier, le Stade Malherbe veut montrer un bien meilleur visage face Rodez (samedi, 19 heures) à d’Ornano. L’entraîneur Stéphane Moulin est persuadé que cette période délicate n’est que ponctuelle. Voici ce qu’il faut retenir de sa conférence de presse d’avant-match.

Les largesses défensives contre Laval

« Je pense qu’on a eu un cocktail détonnant de toutes les erreurs possibles d’un ensemble de joueurs. On parle rarement de nos adversaires, pourtant j’avais parlé de la qualité des Lavallois. Ils ont mérité leur victoire contre nous, on les a bien aidé aussi. On n’a vraiment pas été à notre niveau. »

Beaucoup plus d’engagement 

« La suite nous dira si cette claque est un mal pour un bien. Je préfère perdre 4-0 une fois. Les courtes défaites sont parfois en trompe l’oeil, là, il n’y a pas de débat. Je m’inclus dans les fautifs, mais je n’ai pas reconnu mon équipe samedi dernier. On devait être beaucoup plus dans l’engagement. Je souhaite qu’on retrouve ce qui a fait notre force. On est des hommes, on s’est expliqué et on travaille. »

Une phase difficile « ponctuelle »

« Quand je lis certaines choses sur le club, j’ai le sentiment que c’est le néant total et qu’on est au bord du précipice. Il y a eu 12 matchs cette saison, pas que les 4 derniers. Quand ça va bien, c’est un mariage à vie, quand ça ne va pas, c’est un divorce direct. Un peu de mesure ! J’ai prévenu, quand tout allait bien, qu’on n’aurait pas que des hauts cette saison. On est en difficulté ponctuelle, mais on ne peut pas être fataliste. Est-ce que j’ai parlé de montée ? Non. Faisons un bon championnat. C’est compliqué le foot. La Ligue 2 est homogène. Je ne suis pas content de mon travail, je vous le dis. On a tous fait un non-match à Laval. Maintenant, on travaille. On veut repartir de l’avant, c’est ce que tout le monde veut. J’attends qu’il y ait une vraie unité. Je suis presque sûr qu’on va montrer une autre image contre Rodez. »

Attendre mieux des joueurs cadres

« J’attends davantage, ils le savent, je leur ai dit. Ils savent qu’ils ne sont pas au niveau de l’année dernière. À nous de les remettre dedans. C’est à moi de trouver les parades et les associations. Il faut que tout le monde soit impliqué et qu’on ait le maximum de nos forces sur la pelouse. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Ali Abdi fait tomber la France mais sort de la Coupe du Monde
Orelsan bientôt en concert au stade Michel d’Ornano ? (France Bleu)
Le match Caen – Vire ne se jouera pas au stade Michel d’Ornano

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.