Stéphane Moulin : « La situation n’est pas loin d’être urgente »

MOULIN

Après sa désillusion face à Grenoble (0-1), le Stade Malherbe pointe à la 12e place du championnat, à seulement trois points du barragiste et adversaire du week-end, Amiens. Ses propos sur la maîtrise du groupe, les possibles changements dans le onze… Voici ce qu’il fallait retenir de la conférence de presse de Stéphane Moulin.

Ses propos sur la maîtrise du groupe

« J’avais misé beaucoup d’espoirs sur le match de samedi dernier, force est de constater que ça a été un échec. Ça ne fonctionne pas, j’ai ma part de responsabilité avec le staff. Je retrouve des choses qui existaient déjà l’an passé. On a perdu le fil, comme l’année dernière mais cette année ça arrive plus tôt. À nous de trouver les remèdes, je considère qu’il y en a encore quelques uns. Je ne pensais pas que le mal était si profond, c’est une expérience aussi pour moi. Ne vous tracassez pas, je maitrise le groupe. J’assume mes choix, je prends mes responsabilités. J’ai simplement voulu dire que pour l’instant, il y a des choses que je ne ressens pas. Peut-être qu’il faut un peu plus de temps, pour moi, pour les joueurs. Sur les 36 derniers matchs, il y a eu 6 victoires avec 3 entraîneurs différents. »

Du changement dans le onze de départ ?

« On va essayer d’apporter du changement. Au bout des 14 premiers matchs, certaines performances individuelles sont insuffisantes. Je vais essayer en mon âme et conscience d’aligner les joueurs qui peuvent nous apporter quelque chose. C’est difficile de changer le caractère des hommes. Notre travail c’est de le dire, de leur faire prendre conscience de ça. C’est bien d’être respectueux, mais quand on est sur le terrain, c’est eux ou nous. Il faut de l’agressivité et de l’engagement. Si on ne le fait pas, ce sont les autres qui le font. Je ne sens pas de mauvaise volonté, mais il faut que l’on soit plus conquérants, pour faire référence à l’identité du club. La situation n’est pas loin d’être urgente et il faut que l’on montre qu’on a en a pris conscience. »

Le Stade Malherbe se voit-il trop beau ?

« Il y a un problème de perception. Nous ne sommes plus en Ligue 1. Aujourd’hui, j’entends dire que Caen est un club de Ligue 1. Non, pour l’instant nous sommes un club de Ligue 2. Je connais le niveau de la Ligue 1 et on n’a pas le niveau de Ligue 1 actuellement. Il y a un grand décalage entre le niveau actuel et les attentes des gens. C’est difficile de l’entendre et ça ne veut pas dire que la situation sera la même dans 15 matchs. Mais une équipe, ce n’est pas simplement des bons joueurs. Une équipe c’est des bons joueurs, qui se complémentent, qui se tirent vers le haut, qui sont solidaires, qui ont de la qualité individuelle et collective… Ce n’est pas un ajout de joueurs de Ligue 1 qui va faire une bonne équipe. Regardez Dijon, ils n’ont que des anciens joueurs de Ligue 1 et ils ne sont pas devant pour autant. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Le message d’excuses de Théo Pellenard pour Mehdi Chahiri
Stéphane Moulin : « Le visage de l’équipe m’a plu »
Stéphane Moulin donne des nouvelles de Mehdi Chahiri

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.