Stéphane Moulin : « Pour la première fois, je vais avoir des choix à faire »

MOULIN

C’est un Stéphane Moulin plus jovial que vendredi dernier, qui s’est présenté aujourd’hui devant les journalistes. Et pour cause, l’entraîneur caennais récupère quatre joueurs pour la réception de Grenoble : Ibrahim Cissé, Brahim Traoré, Jessy Deminguet et Benjamin Jeannot. Voici ce qu’il fallait retenir de sa conférence de presse.

Le retour de la concurrence

« On va recommencer à parler de concurrence alors qu’il n’en était pas question depuis le début de saison. En général, ça tire tout le monde vers le haut et ça booste les joueurs. Pour la première fois, je vais avoir des choix à faire. Ce n’est pas forcément évident mais je préfère cette situation. Quand on est sûr de jouer le week-end, inconsciemment, on rentre dans une forme de confort qui n’amène pas à la performance. Je l’ai perçu avec quelques joueurs. »

Des motifs d’espoir dans le contenu des séances

« Je considère qu’on a plus de chance de faire un résultat satisfaisant, quand on a plus d’armes à la fois sur le terrain et sur le banc. Tout le monde attend que l’on gagne. On sait ce qu’on veut faire, le plus difficile est de le mettre en pratique. La semaine effectuée me donne de bons indicateurs, ce qui n’était pas forcément le cas les semaines passées. J’ai vécu une de mes meilleures semaines de travail depuis que je suis arrivé. Il y a eu de la qualité dans les séances et c’est un grand motif d’espoir pour moi. Je peux me tromper, mais parfois on ressent certaines choses. Si les joueurs continuent de travailler comme ça, ils seront récompensés. »

Une régularité à trouver

« Tout le travail de fond mené depuis le début commence à voir le jour. Les joueurs étaient présents les uns après les autres mais le travail a été effectué quand même. Maintenant que tout le monde va se retrouver, on va pouvoir démarrer quelque chose de concret et j’espère de durable. Depuis le début de saison, il y a eu de bonnes choses et de moins bonnes choses. Il faut que l’on arrive à devenir régulier à l’entraînement pour devenir régulier en match. Notre deuxième mi-temps à Dunkerque est bonne, la première est catastrophique. Je n’ai pas d’explications. Ce n’est pas le discours de la mi-temps qui a changé les choses. Il faut réussir à être régulier sur l’intégralité d’un match et les joueurs d’expérience doivent nous y aider. »

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Le message d’excuses de Théo Pellenard pour Mehdi Chahiri
Stéphane Moulin : « Le visage de l’équipe m’a plu »
Stéphane Moulin donne des nouvelles de Mehdi Chahiri

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.