Yohan Eudeline : « Il n’y a pas que Da Costa, on regarde d’autres dossiers »

crédit photo : Damien Grandet - AllezRodez.com
crédit photo : Damien Grandet - AllezRodez.com

Alors qu’il s’apprête à disputer son premier match de préparation face à Ajaccio (samedi 18h), le SM Caen a déjà annoncé huit recrues. À titre de comparaison, il n’y en avait aucune l’an dernier à la même période. Entretien avec Yohan Eudeline, qui dresse un premier bilan et dessine les perspectives pour la suite du mercato.

Déjà huit recrues après moins d’un mois de mercato, ce doit-être une satisfaction pour toi et pour le club ?

On avait une feuille de route : que 80 à 90% de l’effectif soit présent à la reprise. On n’est pas loin d’avoir réussi ça, avec les joueurs que l’on souhaitait avoir qui plus est. C’est une bonne chose pour préparer la saison. L’année dernière, plusieurs joueurs étaient arrivés très tard et c’était plus compliqué pour que la mayonnaise prenne.

Il reste tout de même quelques gros dossiers sur la table et en premier lieu celui de Jessy Deminguet. Peut-on imaginer une issue rapide le concernant ?

Jessy Deminguet a émis le souhait de partir. On le comprend car c’est un joueur qui a tout donné pour le club et a fait plusieurs saisons ici. Il a envie de retrouver la Ligue 1 et c’est tout à fait compréhensible. Mais pour qu’il y ait un départ, il faut que les trois parties soient d’accord et ce n’est pas le cas aujourd’hui. J’espère que l’on va s’en rapprocher mais il faut que le transfert soit à la hauteur de la qualité du joueur. On n’est pas arrivé au prix que souhaite le président.

Est-ce que le club a prévu de faire signer un milieu supplémentaire pour compenser le départ de Deminguet, ou le recrutement est-il bouclé dans ce secteur avec l’arrivée de Brahimi ?

On a pris Bilal Brahimi pour remplacer Jessy Deminguet. Il est capable d’évoluer dans le rôle qu’avait Jessy. Maintenant, c’est un garçon un peu plus jeune qui va avoir besoin de temps. Par contre, il a des qualités et une grosse marge de progression. Il y a de grandes chances que le recrutement soit bouclé au milieu. On n’est pas à l’abri de quelque chose mais notre volonté n’est plus de prendre quelqu’un au milieu de terrain.

L’autre dossier chaud est évidemment celui de Nuno Da Costa. Qu’en est-il et peut-on encore espérer le voir revenir au club ?

Nuno sait qu’on ne va pas attendre jusqu’au 31 août et que l’on regarde aussi ailleurs. Après, il faut respecter le fait qu’il souhaite reprendre avec son club. C’est un dossier très très compliqué, au-delà de l’aspect financier. Il a fait une bonne saison, donc il y a d’autres clubs qui souhaitent l’avoir avec eux. Maintenant, il connaît le Stade Malherbe et sa famille se sentait bien ici. Il sait qu’on est là. Est-ce qu’on va y arriver ? Point d’interrogation. Ça n’avancera peut-être pas. Il n’y a pas que Nuno Da Costa, on regarde d’autres dossiers pour se renforcer devant.

Samuel Essende arrive donc davantage comme une doublure d’Alexandre Mendy plutôt que comme le remplaçant de Nuno Da Costa…

Quand on prend un joueur, on ne lui dit pas qu’il sera titulaire ou remplaçant. On le prend pour intégrer le projet. On s’est aperçu l’année dernière qu’on avait besoin de tout le monde. Quand un joueur est blessé ou suspendu, il faut que quelqu’un puisse prendre le relais. Aujourd’hui, le projet du club c’est 18 joueurs + 3 gardiens et les jeunes derrière. On suivait déjà Samuel Essende à Avranches. Il remplit tous les critères dont on avait besoin pour porter l’attaque avec Alexandre Mendy, l’attaquant que l’on va faire demain, sans oublier Benjamin Jeannot et Godson Kyeremeh.

Alexander Djiku va être transféré en Allemagne par Strasbourg. Brice Samba a quant à lui signé à Lens. Existait-il un pourcentage à la revente pour ces deux anciens joueurs caennais ?

Il y a effectivement quelque chose sur le transfert d’Alexander Djiku. Pour Brice Samba, c’est pareil.

Johann Lepenant a été transféré à Lyon pour 6,75 millions d’euros dont 2,5 de bonus. Ces bonus sont-ils facilement atteignables pour le SM Caen ?

Je ne peux pas dévoiler les montants mais pour Johann Lepenant, il y a plusieurs bonus qui sont liés au nombre de matchs du joueur et à une qualification de Lyon en coupe d’Europe.

Ali Abdi est sollicité en Ligue 1 (Ajaccio, Auxerre…). Est-il toujours impensable pour le club de le laisser partir ? 

Ali est effectivement sollicité. Mais de la même manière que dans le dossier Deminguet, pour que ça aille plus loin il faut que tout soit aligné. Aujourd’hui, on en est loin. Il y a une volonté de tout le club pour qu’il soit avec nous la saison prochaine. Il le sait et on va tout faire pour le conserver. S’il y a des clubs qui s’intéressent à lui, il faut qu’ils respectent le Stade Malherbe et le joueur. Les chiffres doivent être beaucoup plus hauts.

Godson Kyeremeh suscite également l’intérêt de plusieurs clubs (RMC Sport évoque des sollicitations en Ligue 1 et en Bundesliga). Fait-il partie des joueurs qui pourraient quitter le club ?

Godson sort d’un très bon prêt à Annecy. On a envie de le voir évoluer avec nous la saison prochaine et on l’imagine comme une neuvième recrue. Il y a quelques bruits de couloirs, mais il n’y a rien de très concret non plus le concernant.

Où en sont les discussions concernant la prolongation d’Ibrahim Cissé, qui sort d’une excellente saison avec le Stade Malherbe et qui n’a plus qu’une année de contrat ?

Depuis plusieurs mois, on a dit à Ibrahim Cissé qu’on voulait le garder avec nous. On a envie de s’inscrire avec lui et il a envie de s’inscrire avec nous, donc on n’a pas de doute au club sur le fait qu’on va y arriver. Je pense que c’est quelque chose qui va se mettre en place.

Concernant Nicholas Gioacchini, qui n’a pas repris l’entraînement avec le groupe professionnel : une issue rapide peut-elle être trouvée pour un départ ?

Il n’y a rien de nouveau concernant Nicholas. Son option d’achat n’a pas été levée par Montpellier. Cet été, il a refusé quelques sollicitations, notamment aux États-Unis. Quand il y a des clubs qui nous sollicitent mais que le joueur ne veut pas y aller, ce n’est pas de notre ressort. On essayera de trouver le projet qu’il souhaite et de l’accompagner du mieux possible.

Vous avez déclaré que le club souhaitait trouver une porte de sortie à Benjamin Jeannot. Mais il est apprécié des supporters et du vestiaire : peut-on imaginer le voir rester à Caen ?

Benjamin est quelqu’un que j’adore. Il est avec nous, il fait la préparation. Il ne faut pas oublier ce qu’il a fait pour le club. Il a marqué le penalty qui nous a sauvé en Ligue 2, c’est un garçon apprécié de tout le monde dans le vestiaire et par les dirigeants. Quand j’ai dit qu’on souhaitait lui trouver une porte de sortie, c’était dit de manière bienveillante car c’est un garçon qui mérite de jouer et je ne sais pas si on sera capable de lui donner le temps de jeu qu’il mérite. Si ça été mal perçu, mea-culpa de ma part. Ce n’était pas ma volonté bien au contraire et il le sait.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Les notes des joueurs caennais après la victoire face à Metz (1-0)
László Bölöni : « Caen a fait preuve de beaucoup de courage »
Caen – Metz meilleure affluence de la 2e journée de Ligue 2

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.