Avant Dijon – Caen, les Malherbistes n’ont toujours pas digéré le match aller

crédit photo : Simon Abraham - Malherbe inside
crédit photo : Simon Abraham - Malherbe inside

Alors que le Stade Malherbe n’a jamais réellement réussi à lancer sa saison, le match aller entre Caen et Dijon constitue peut-être le tournant de celle-ci. La défaite injuste (0-1) subie lors de la 9e journée de Ligue 2 face aux joueurs de Patrice Garande n’est toujours pas totalement digérée…. 

Le scénario du match aller est encore dans toutes les têtes des supporters caennais. Alors que leur équipe est menée 1-0 par Dijon à 15 minutes de la fin, Steve Shamal pense d’abord égaliser sur un service d’Ali Abdi. Mais Gaël Angoula croit voir une simulation du latéral gauche caennais. L’arbitre de la rencontre annule alors le but avant d’expulser l’international tunisien en lui infligeant un second carton jaune. Sur les ralentis, la décision semble plus que sévère, pour ne pas dire totalement injuste. Malgré les vents contraires et ce premier coup du sort, les joueurs de Stéphane Moulin vont continuer de pousser à dix contre onze pour faire flancher la défense dijonnaise. À la 87e minute, Mehdi Chahiri est à la réception d’un centre de Yoël Armoum. Le Stade d’Ornano explose. Le ballon semble et bien avoir pénétré dans le but adverse.

Trompé par le superbe arrêt réflexe de Baptise Reynet, le corps arbitral estime quant à lui que le ballon n’a pas entièrement franchi la ligne. Mais après visionnage des images, aucun doute possible : le but aurait bien dû être validé et Patrice Garande sera le premier à le reconnaître après le match : « J’ai vu les images, le ballon est dedans. Je comprends totalement la frustration des Caennais » expliquait l’ancien entraîneur malherbiste, qui avait vécu un scénario similaire contre Châteauroux sur le banc caennais, il y a de ça quelques années. De son côté, Gaël Angoula a publiquement reconnu ses erreurs quelques jours plus tard : « Aujourd’hui, je peux dire que je me suis trompé car j’ai revu les images et analysé ce qu’il s’est passé » disait-il dans les colonnes de Ouest-France.

Pour Stéphane Moulin, « pas de sentiment de revanche » mais tout de même « un petit goût amer »

Le festival arbitral de Monsieur Angoula s’était également accompagné de trois cartons rouges pour le board malherbiste : Serge Le Dizet, Stéphane Moulin et Olivier Pickeu, descendu sur la pelouse pour exprimer sa colère, avaient tous les trois été expulsés. Et malgré leur jolie réaction à Toulouse le week-end suivant (victoire 3-2 sur la pelouse du leader), les Caennais ont enchainé un automne catastrophique : sept matchs sans victoire en championnat et une élimination contre Dinan-Léhon en Coupe de France. Un lien de cause à effet avec le revers contre Dijon ? Stéphane Moulin en est convaincu : « Ce match nous a fait plus mal qu’une simple défaite. Ça nous a mis un gros coup sur la tête alors que cela aurait pu créer le phénomène inverse. Les trois points perdus ce soir-là nous manquent toujours aujourd’hui » explique-t-il en conférence de presse. Pendant longtemps, le coach caennais a ressassé cette défaite pour expliquer une partie des difficultés de son équipe.

Et s’il semble aujourd’hui être passé à autre chose, le douloureux souvenir du match aller est encore bien présent dans les têtes : « On n’aura pas de sentiment de revanche contre les Dijonnais, ils n’y sont pour rien concernant les erreurs d’arbitrage. Mais j’espère qu’on aura quand même un petit goût amer contre les trois points qu’on nous avait retiré de ce match là » poursuit Moulin. Même son de cloche du côté des joueurs, qui espèrent bien faire bonne figure en dépit des nombreuses absences, galvanisés par un match aller qu’ils n’ont toujours pas digéré. Titulaire lors de cette fameuse rencontre, Franklin Wadja se souvient : « Je n’avais jamais ressenti un tel sentiment d’injustice. Un tel scénario, alors qu’on était revenu au score, en infériorité numérique, ce n’est pas passé ! » En Bourgogne, c’est Franck Schneider, arbitre expérimenté et habitué aux joutes de la Ligue 1, qui sera au sifflet.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Johann Lepenant aurait choisi l’Olympique lyonnais
Trophées UNFP : Ali Abdi dans l’équipe type de Ligue 2
Les notes des joueurs caennais après la défaite à Rodez (2-0)

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.