Le coup de gueule de la rédac : Libérez Benjamin Jeannot !

Benjamin JEANNOT

Dans l’opération commando que doit enclencher le Stade Malherbe pour assurer son maintien, Benjamin Jeannot ne doit pas être mis de côté. L’ancien dijonnais apparaît comme un des seuls joueurs capables de faire le liant entre le milieu et l’attaque et d’apporter de la justesse technique dans un ensemble bien pauvre.

10 minutes à Guingamp, 20 minutes contre le Paris FC, 25 minutes contre Nancy et Le Havre : c’est le maigre temps de jeu dont doit se contenter Benjamin Jeannot depuis quatre matchs. Insuffisant pour montrer réellement de quoi il est capable. Avec 24 entrées en jeu cette saison, l’ancien dijonnais est même le recordman de l’exercice en Ligue 2. Pourtant, à l’heure où Malherbe peine à se montrer dangereux offensivement autrement que par des centres, Jeannot pourrait apporter de la variation à un jeu trop souvent stéréotypé. Surtout, sa qualité technique ferait du bien à une équipe qui brille par ses manquements dans le domaine.

Décisif à chaque fois qu’il est titulaire

Une passe décisive face à Guingamp en Coupe de France, une passe décisive à Chambly et une passe amenant un penalty contre Rodez : Benjamin Jeannot n’a été titulaire qu’à trois reprises, mais a été décisif à chaque fois. Après une première partie de saison passée à jouer les supersubs, on pensait que 2021 serait enfin l’année de l’attaquant caennais : “J’ai retrouvé mes sensations. Dernièrement, le coach m’a plus fait confiance. Quand j’ai moins joué en début de saison, bouder ou faire la tête n’aurait servi a rien. Dans le football, il faut être patient et saisir sa chance quand on nous la donne” expliquait-il en conférence de presse. Malheureusement pour lui, il a été touché au mollet après ses trois bonnes prestations, ce qui l’a éloigné des terrains pendant deux semaines. Depuis, il doit de nouveau se contenter de quelques bouts de matchs. Entre temps, Pascal Dupraz a changé de système et opté pour un 3-5-2 dans lequel il lui préfère Alexandre Mendy et Nicholas Gioacchini, voire Yoann Court dans un rôle de numéro 10.

Une question de système ?

La relation technique avec Jessy Deminguet et Johann Lepenant entrevue lors du match à Guingamp avait pourtant fondé beaucoup d’espoirs pour la suite. Dans un rôle de neuf et demi, Benjamin Jeannot avait été la plaque tournante d’un plan de jeu bien huilé. Si Pascal Dupraz avait la bonne idée d’abandonner son système à trois défenseurs centraux pour revenir dans un 4-2-3-1 plus classique, Jeannot pourrait retrouver cette position, en soutien de Nicholas Gioacchini ou d’Alexandre Mendy. Yoann Court récupérerait quant à lui son poste de prédilection dans le couloir droit, là où il a été le plus à l’aise cette saison. Et surtout, Malherbe cesserait d’évoluer dans un système définitivement pas adapté à son effectif : Steeve Yago n’est pas fait pour le poste de piston et l’a une nouvelle fois montré hier. Pas plus qu’Aliou Traoré, certes volontaire mais trop brouillon techniquement, alors que Yoël Armougom et Anthony Gonçalves ont affiché leurs limites. La balle est désormais dans le camp du coach…

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Oniangué, Court et Mendy pas retenus pour le déplacement à Troyes
Fabrice Vandeputte : « Un calendrier difficile mais nous sommes prêts »
Jessy Pi : « Tout le monde respecte ce maillot et fait les efforts »

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.