Le coup de gueule de la rédac : rendez-nous le challenge Sala !

crédit photo : Anthony Dibon - Icon Sport
crédit photo : Anthony Dibon - Icon Sport

Alors que le challenge Emiliano Sala devait initialement se dérouler du 16-17 juillet, ce dernier a été annulé après le retrait du FC Nantes. Un joli gâchis, alors qu’il était sans doute possible de s’y prendre autrement pour rendre un bel hommage à l’attaquant argentin…

Des matchs amicaux pratiquement similaires

Il y a quelques jours, Nantes annonçait son retrait du challenge Emiliano Sala, invoquant le manque de compétitivité des Girondins de Bordeaux, rétrogradés administrativement en National 1. Après cette décision, les organisateurs ont annulé la deuxième édition du tournoi. Mais les Chamois Niortais (qui ne participaient pas cette année) devraient disputer une opposition amicale… contre Caen, le 15 juillet prochain. Le lendemain, les Malherbistes iront défier le FC Nantes à Avranches. Dans le même temps, Bordeaux affrontera l’US Orléans. En résumé, cela signifie que toutes les anciennes équipes d’Emiliano Sala vont s’affronter malgré l’annulation du tournoi.

Une autre façon de désigner le vainqueur…

La décision nantaise manque évidemment de classe, d’autant qu’il aurait été possible d’organiser le tournoi sans se faire rencontrer Nantes et Bordeaux. Caen aurait affronté Bordeaux puis Nantes, Nantes aurait joué contre Orléans puis Caen. Et ce quelque soit le résultat des premiers matchs. Le trophée aurait par exemple pu revenir à l’équipe possédant la meilleure différence de but sur l’ensemble des deux matchs. Le plus important étant la tenue du tournoi pour la mémoire de l’attaquant argentin, mais aussi la récolte d’argent pour le fonds Emiliano-Sala, créé par la famille du joueur décédé brutalement en 2019 dans un accident d’avion.

… ou une formule à cinq équipes ?

Nouvel adversaire du Stade Malherbe dans cette préparation, Niort aurait également pu remplacer Nantes. Et dans le cas où les Chamois ne pouvaient pas disputer deux matchs de rang eu égard à leur calendrier, une formule inédite à cinq équipes aurait pu voir le jour : après Caen – Bordeaux et Nantes – Orléans, Niort aurait pris la place des Canaris. Le vainqueur du duel entre Caen et Bordeaux affrontait ensuite Niort ou Orléans pour la finale et la petite finale. Malgré une équité sportive imparfaite, le tournoi aurait été sauvé et la mémoire d’Emiliano Sala honorée comme il se doit.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Les notes des joueurs caennais après la victoire face à Metz (1-0)
László Bölöni : « Caen a fait preuve de beaucoup de courage »
Caen – Metz meilleure affluence de la 2e journée de Ligue 2

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.