[Officiel] Franklin Wadja s’engage au Stade Malherbe pour 3 ans

IMG_20210709_193924

Le Stade Malherbe Caen tient sa première recrue : le milieu défensif de Lorient Franklin Wadja s’est engagé avec le club normand. Il était présent lors de la présentation des maillots, ce vendredi soir sur la place de la Mairie.

“On a validé des joueurs sur le plan sportif et on a envie d’avancer. On espère finaliser le plus rapidement possible, peut-être cette semaine” confiait Yohan Eudeline en début de semaine à nos confrères de Sport à Caen. C’est désormais chose faite, puisque le Stade Malherbe vient d’accueillir sa première recrue, en la personne de Franklin Wadja. Très peu utilisé la saison dernière en Ligue 1 par Christophe Pélissier, ce milieu de terrain défensif a disputé seulement quatre petits bouts de matchs avec les Bretons. En revanche, il était un élément important de l’équipe de Mikaël Landreau en Ligue 2, avec qui il avait disputé 32 matchs en 2017-2018 et 2018-2019.

Libéré de sa dernière année de contrat en Bretagne

Sous contrat jusqu’en 2022 dans le Morbihan, le camerounais a été libéré de la dernière année qui le liait au club lorientais, selon les informations de Ouest-France. “Franklin est un joueur qui correspond à ce que l’on recherchait, il a un gros volume de jeu et est bon dans le duel. Il peut aussi évoluer en tant que défenseur central” s’est exprimé Yohan Eudeline sur le site officiel du club. Un profil qui colle à la volonté de Stéphane Moulin d’apporter de l’impact dans l’entre-jeu, à l’instar de ce que faisait Check Ndoye à Angers. Franklin Wadja pourrait disputer ses premières minutes avec le Stade Malherbe face à Ajaccio, ce samedi à 16h.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Les notes des joueurs caennais après la large victoire contre Rodez (4-0)
Le Stade Malherbe co-leader de Ligue 2, Alexandre Mendy meilleur buteur !
Auteur d’un triplé, Alexandre Mendy est « touché par le soutien du public »

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.