Vandermersch, Wadja, Jeannot : comment s’est passé leur match en réserve ?

vandermersch

C’est une équipe réserve renforcée qui se déplaçait samedi soir sur le terrain de l’AS Poissy (défaite 1-0). Pas moins de huit joueurs professionnels étaient alignés au coup d’envoi. Parmi eux, Hugo Vandermersch, Franklin Wadja et Benjamin Jeannot retrouvaient les terrains après de longues absences. Voici comment s’est passé leur retour à la compétition. 

Hugo Vandermersch

De retour après plus de six mois d’absence, Hugo Vandermersch est rentré dans la rencontre avec beaucoup d’envie. Et il fallait répondre présent d’entrée car les locaux ont davantage insisté sur son côté. Défensivement, il ne s’est fait déborder qu’une seule fois sans conséquences. Son apport offensif est resté timide et il s’est accroché pendant 45 minutes, avant d’être remplacé à la pause. Le latéral caennais est en revanche malheureux sur l’action du penalty qui amène l’ouverture du score. En voulant intervenir devant son vis à vis, il remet involontairement le ballon dans la course de l’attaquant de Poissy. On sent qu’il a logiquement besoin d’enchaîner les matchs pour reprendre le rythme de la compétition.

Franklin Wadja

De retour de blessure après sa sortie contre Valenciennes début octobre, Franklin Wadja a fait du Franklin Wadja dans le coeur du jeu. Techniquement, il n’a pas surnagé, même en National 2. En revanche, l’ancien lorientais a amené de l’impact et cassé plusieurs actions adverses. On l’a souvent retrouvé dans la bagarre pour tenter de gratter des ballons dans les pieds. Une bonne projection vers l’avant stoppée par un tacle illicite en seconde période, avant de céder sa place à Mario Fortunato vers l’heure de jeu. Un retour plutôt encourageant, même si le milieu de terrain camerounais semble également manquer de rythme pour donner la pleine mesure de lui-même.

Benjamin Jeannot

«Le numéro 10 de Caen, il est trop fort ». Dès ses premières touches de balle, le public du stade Léo Lagrange de Poissy est conquis : Benjamin Jeannot était logiquement au-dessus du niveau technique général hier soir. Il est à l’origine des deux plus grosses occasions caennaises en première mi-temps : tout d’abord sur un joli une-deux sollicité par Legendre, avant de frapper au-dessus. Puis sur un délice de passe en profondeur pour ce même Legendre, qui a malheureusement perdu son duel avec le gardien. En seconde période, les Caennais ont davantage joué le contre en misant notamment sur la vitesse d’Inoussa, ce qui correspondait moins au jeu de Benjamin Jeannot. Physiquement, et ce n’est pas nouveau, l’ancien dijonnais est en revanche très loin de l’apport d’un Alexandre Mendy. Stéphane Moulin va devoir réfléchir à la manière dont il pourrait être utile à l’équipe, qui manque d’inspiration offensive depuis deux rencontres.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Le message d’excuses de Théo Pellenard pour Mehdi Chahiri
Stéphane Moulin : « Le visage de l’équipe m’a plu »
Stéphane Moulin donne des nouvelles de Mehdi Chahiri

Contact / La rédaction / Mentions légales – Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.