Yoann Court : « Revenir dans un club de Ligue 2 ne me dérange pas »

yoann court

Seconde recrue du mercato estival du Stade Malherbe, Yoann Court est convoqué pour la première fois dans le groupe ce week-end, pour le déplacement à Valenciennes. Il retrouve un championnat qu’il connait très bien, malgré une saison réussie en Ligue 1 l’an passé.

Yoann, comment tu te sens depuis ton arrivée à Caen il y a deux semaines ?

Je me sens super bien. J’ai été bien accueilli par le staff et les joueurs. Je suis content de retrouver un groupe. Qui plus est un projet super intéressant, avec de l’ambition. Ça m’avait manqué après six mois sans entraînement collectif. Physiquement, je me sens bien. Je me suis entrainé avec un coach sportif ces derniers temps, vu que j’étais sans club. En début de semaine, j’ai fait le point avec le coach Dupraz. J’ai dit que je me sentais bien, tant dans les jambes que dans la tête. Je suis apte à jouer. Peut-être pas encore un match entier, mais au moins une heure ce week-end.

Pourquoi avoir choisi le Stade Malherbe, alors que tu avais des propositions ailleurs ?

J’avais d’autres propositions oui, surtout à l’étranger. Avec Yohann Eudeline, on a joué ensemble à Sedan. On se connaît super bien. La confiance mutuelle a apporté un plus à mon choix. On a discuté du projet et il m’a convaincu. Ce qui me plaît, c’est que Caen a l’ambition de remonter en Ligue 1 très vite, même si on sait que la Ligue 2 est très compliquée. On a un groupe solidaire qui a le potentiel pour cette montée. Maintenant, il faut être régulier du début à la fin.

Pourquoi tu n’as pas prolongé à Brest malgré ta bonne saison (3 buts et 7 passes décisives, NDLR.) ?

C’était tendu entre le club et mon ancien agent, qui n’a pas été honnête. Maintenant, j’en ai un nouveau. Je n’ai pas de regrets de ne pas avoir signé à nouveau là-bas. J’ai retrouvé un nouveau club ambitieux avec le Stade Malherbe.

Il y a quand même une frustration de ne plus jouer en Ligue 1 ?

Je suis souvent catalogué comme un joueur de Ligue 2. J’y ai joué 8 saisons. Je peux en refaire une, ça ne me dérange pas d’y revenir. Caen a de l’ambition. On va jouer le haut de tableau. J’ai un esprit toujours revanchard par rapport à l’année dernière où j’étais en Ligue 1 au moment de repartir en Ligue 2. Je ne suis pas en Ligue 1, peut-être que je n’ai plus le niveau. Je ne sais pas. J’ai 30 ans, je sais qu’une carrière ça va vite. Je veux montrer que j’ai encore le niveau Ligue 1 en faisant monter le Stade Malherbe. On a les infrastructures et les joueurs pour. Je veux faire une grosse saison.

Les derniers mois sans jouer en équipe ont été durs à vivre ?

Au début, c’était compliqué. Pendant le confinement, avec mon diabète, je ne sortais jamais de la maison, pour ne pas prendre de risques. Cet été, quand la saison a repris, je ne trouvais pas de club, c’était frustrant. Et je n’étais pas chaud pour l’étranger. Je bossais tous les jours dur individuellement pour être prêt physiquement dès que j’allais retrouver une équipe. J’étais un peu en retard physiquement, mais je me suis accroché. J’ai travaillé, travaillé, travaillé, pour rester au niveau.

Tu arrives avec une certaine expérience. Ton rôle sera aussi de la transmettre aux jeunes ?

Oui, il y en a beaucoup de jeunes à Malherbe. J’ai fait 8 ans en Ligue 2, c’est un championnat que je connais beaucoup. Quand on aura des moments de moins bien, parce que ça arrivera, je devrai prendre le relais, apaiser les choses.

Tu as un statut plus important que dans tes précédents clubs ?

Non, enfin je ne pense pas. Oui, j’ai de l’expérience et j’ai fait des bonnes saisons. Mais je ne suis pas une star. C’est en se battant tous ensemble qu’on va y arriver, pas en mettant un gars au dessus des autres.

Tu joueras un rôle sur les coups de pieds arrêtés cette saison, comme à Brest ?

Oui, j’ai souvent tiré les coups de pieds arrêtés dans les années précédentes. Mais à Caen, il y a d’autres bons tireurs, que ce soit Anthony Gonçalves ou Jessy Deminguet. On verra comment on s’organisera. Je pense qu’on peut marquer beaucoup de buts de cette manière cette saison.

partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook

à lire aussi...

Sur quelle chaîne et à quelle heure suivre le match SM Caen – Paris FC ?
[Sondage] Pascal Dupraz doit-il donner plus de temps de jeu à Caleb Zady Sery ?
Pronostics Caen – Paris FC : « Le PFC n’est pas impérial hors de ses bases »

Copyright 2020 Malherbe inside © Tous droits réservés.